Loi Macron : Cécile Duflot appelle "à mettre en échec" le projet

© Maxppp

francetvinfo.fr francetvinfo.fr - il y a 36 mois

L’ancienne ministre écologiste du Logement s'attaque au projet de loi Macron sur la croissance et l'activité.

"Un renoncement social", "un grand catalogue fourre-tout de vieilles idées des années 1980", Cécile Duflot ne mâche pas ses mots concernant le projet de loi Macron. Dans les colonnes du Journal du dimanche, l'ancienne ministre écologiste appelle à mettre en échec ce texte voulant relancer la croissance et l'activité. "Non,la loi Macron n'est pas moderne. Elle est même d'un certain point de vue un grand bond en arrière, une occasion manquée de changer de modèle" soutient-elle, estimant qu'il s'agit d'un "recul écologique du quinquennat".

Quelle est la stratégie politique de Cécile Duflot ? L'analyse d'Olivier Bost 

"Une méthode dangereuse"

Une partie de ce projet de loi vise à simplifier le droit de l'environnement. "Une méthode dangereuse" selon la députée Europe Ecologie-Les Verts (EELV) de Paris.

"Cette méthode permet d'alléger par ordonnances toutes les mesures du code de l'environnement qui viendraient soi-disant gêner l'activité et la croissance. Or, le droit de l'environnement est un droit de protection face à la logique du marché".

Autre danger selon Cécile Duflot : les dispositions qui encouragent l'exportation de centrales nucléaires ou la concurrence entre le rail et la route en libéralisant le transport par autocars. Ces mesures porteraient "atteinte à la transition énergétique".

Enfin, l'ancienne ministre voit encore dans l'extension de l'ouverture des commerces le dimanche une "véritable régression", une "menace pour la cohésion sociale". De son côté, le co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, François de Rugy s'est montré moins virulent, tout en soulignant qu'"Europe Ecologie-Les Verts (EELV) est dans une position entre l'abstention et le vote contre" le projet : "Nous ne sommes pas un groupe d'opposition, nous sommes un groupe de la majorité qui émet des critiques".


"Une démarche de posture" selon le PS

Avec cette sortie, Cécile Duflot affirme clairement sa position d'opposante de gauche face à François Hollande et ce moins d'un an après sa sortie du gouvernement.

Selon la porte-parole du Parti Socialiste Juliette Méadel, il s'agirait d'une position personnelle et "non celle définitive d'Europe Ecologie-Les Verts". "C'est un peu difficile de critiquer un texte sans même tenter de l'améliorer. C'est là qu'on voit la différence entre une démarche de posture et une démarche constructive".

"La position de Cécile Duflot ne peut pas être considérée comme la position définitive d'EELV" (Juliette Méadel, porte-parole du PS)

Dans les rangs du PS et d'EELV, beaucoup murmurent déjà que l'ancienne ministre du Logement tenterait de fédérer la gauche de la gauche avec comme objectif, se présenter à l'élection de 2017. Ce texte, critiqué par une partie de la gauche dont l'ancienne première secrétaire Martine Aubry doit être examiné à partir de fin janvier au Parlement. Des députés de l'opposition à l'image d'Hervé Mariton et de Frédéric Lefebvre ont déjà fait savoir qu'ils pourraient voter la loi.

Olivier Bost

Source : http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/loi-macron-un-grand-bond-en-arriere-pour-cecile-duflot-626729

Partager

Laisser un commentaire :