L'éloge des voyages en autocar par François Hollande

François Hollande © PATRICK KOVARIK AFP

Le Lab Europe 1 Le Lab Europe 1 - il y a 32 mois

L'autocar, c'est hype. Ce lundi 5 janvier, sur France Inter, François Hollande défend longuement l'un des volets de la déjà fameuse loi Macron : l'assouplissement de la législation du transport en autocar.

Réjouissez-vous : avec cette loi, il sera désormais possible de joindre Clermont-Ferrand à Périgueux, soit 251 kilomètres. C'est en tous cas l'exemple que prend le chef de l'État pour illustrer les bienfaits de la loi Macron.

« Il y a à peu près 100.000 [personnes] qui se transportent par car en France. Il y a 8 millions en Allemagne, 8 millions ! [...] On a un meilleur réseau ferré qui ne satisfait pas tous les besoins et toutes les clientèles. Quand vous voulez aller de Clermont-Ferrand à Périgueux, même avec un bon réseau ferré, c'est pas facile. Quelques fois même on vous demande de remonter vers Paris. »

Et ça, François Hollande ne le veut plus. Lui président, les gens auront le choix entre le train et le car pour relier deux grandes villes de France. Même si, à moins d'un an de la grande conférence internationale sur le climat à Paris, cette deuxième option paraît bien plus polluante que la première. C'est ce que lui fait remarquer le journaliste de France Inter Patrick Cohen. Mais François Hollande réfute cet argument, mettant en avant les économies pour les ménages :

- Patrick Cohen : Si vous allez de Paris à Lyon et que vous prenez le car plutôt que le train, ce n'est pas un bilan écologique formidable.

- François Hollande : Ce n'est pas vrai, d'abord. Et deuxièmement, ça vous coûtera quatre fois moins cher. Je me permets de le souligner. Ça vous coûtera, quand on et une famille, de savoir ce qu'on a à faire (sic).

Mais au-delà des voyages en autocar, François Hollande prévient. "Ce n'est pas la loi du siècle la loi Macron, c'est une loi pour le siècle prochain", estime-t-il. 

Un argument qui ne devrait pas faire changer d'avis Cécile Duflot. Dimanche 4 janvier, dans le JDD, la députée EELV a longuement critiqué la loi Macron, et notamment cet assouplissement de la législation du transport en autocar. Pour l'ancienne ministre, cette loi "porte atteinte à la transition énergétique". "La modernité réelle serait d'inventer un nouveau modèle social écologique, capable de répondre aux deux grands défis de notre époque : le dérèglement climatique et la montée des inégalités. La lucidité oblige à constater que ce texte emprunte le chemin inverse", avait noté l'écolo.

Sylvain Chazot

Source : http://lelab.europe1.fr/L-eloge-des-voyages-en-autocar-par-Francois-Hollande-19976

Partager

Laisser un commentaire :