Les premières bornes de recharge électrique apparaissent sur les autoroutes

Benoît Decout/Sanef

Mobilicités Mobilicités - il y a 21 mois

Avec l'autoroute, la voiture électrique devrait pouvoir sortir de la ville, son terrain de jeu d'origine. Grâce aux fonds du projet Corri-Door, Sanef et les autres grands concessionnaires commencent à équiper leurs aires d'autoroute de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Avec l'autoroute, la voiture électrique devrait pouvoir sortir de la ville, son terrain de jeu d'origine. © Benoît Decout/Sanef

Grâce aux fonds du projet Corri-Door, Sanef et les autres grands concessionnaires commencent à équiper leurs aires d'autoroute de bornes de recharge pour véhicules électriques. Après les deux premières qui ont été mises en service le 15 juin 2015, le réseau autoroutier français devrait en compter 200 d'ici à fin 2015. Reste à savoir si le temps de recharge de 30 minutes ne sera pas rédhibitoire pour les usagers.

La ville n’est plus l’apanage du véhicule électrique. A condition de choisir le bon réseau et le bon tronçon, il sera désormais un peu moins risqué de s’engager sur l’autoroute au volant d’un véhicule électrique sans craindre de finir le voyage en poussant sa voiture.

Le 15 juin 2015, le concessionnaire Sanef a mis en service deux bornes de recharge rapide sur deux aires de son réseau. L’une sur l’A13 (Bosgouet Nord), l’autre sur l’A14 (Tardenois Nord). Elles permettent en moins de 30 minutes de recharger 80% d’une batterie. Il s’agit du démarrage d’un déploiement plus large.

Un corri-door très entouré

D’ici à décembre 2015, 200 nouveaux points de charge rapide vont, en effet, mailler le territoire français. Ces bornes font partie du projet national Corri-Door "cofinancé par l’Union Européenne (RTE-T) et un consortium d’acteurs engagés dans la mobilité électrique, conduits par le groupe EDF", indique Sanef.

Les trois grands concessionnaires autoroutiers font partie de ce projet. Outre Sanef (Sanef, SAPN) présent dès l’origine, on trouve APRR et Vinci Autoroutes (ASF, Cofiroute, Escota), mais aussi des centres commerciaux situés à proximité des sorties d'autoroutes. On trouve également Renault, Nissan, BMW, Volkswagen, Sodetre et Paris Tech.

L'accès à la recharge se fera au moyen du Pass commercialisé par Sodetrel, la filiale d'EDF spécialisée sur la mobilité électrique. Le programme Corri-Door prévoit à terme des bornes tous les 80 kilomètres.

Un business modèle en test

De quoi lever "ainsi l’un des freins au développement de la mobilité électrique" en interurbain espère Sanef. Reste à savoir si l'éventuelle queue à faire devant la borne ajoutée au temps de charge ne constitueront pas des obstacles rédhibitoires.  

Grâce aux études menées par ParisTech, les responsables du programme Corri-Door comptent bien tirer des enseignements des premiers mois d'expérimentation sur trois points : les attentes des clients du service de charge ; la viabilité économique et les modèles d’affaires et les conditions de déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge interconnectées et interopérables en Europe.

Marc Fressoz

Vous souhaitez apporter un complément, rectifier une information ? Contactez l'auteur[1]

References

  1. ^ Contactez l'auteur (www.mobilicites.com)

Source : http://www.mobilicites.com/011-3894-Les-autoroutes-s-equipent-de-bornes-de-recharge-pour-vehicules-electriques.html

Partager

Laisser un commentaire :