L'avenir des lignes Intercités, suspendu aux échéances régionales

La gazette des communes La gazette des communes - il y a 25 mois

Des trains qui « ne répondent plus aux attentes des voyageurs », une offre trop « hétérogène », à la « ponctualité dégradée », du « matériel roulant ancien », un modèle économique « plus viable »…

Le diagnostic dressé par la commission Duron[1], dans un rapport rendu public le 26 mai dernier, n’a pas été édulcoré dans la bouche du secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies, lorsqu’il a présenté, le 7 juillet,  la feuille de route du gouvernement sur les trains d’équilibre du territoire (TET ou Intercités).

Un préfet en mission

En ligne de mire, la nouvelle convention que l’État doit conclure avec SNCF Mobilités d’ici la fin de l’année, et qui couvrira la période 2016-2020. La précédente, signée en 2010, n’a pas permis de clarifier la « répartition confuse des responsabilités entre l’État et la SNCF », souligne Alain Vidalies, qui veut voir l’Etat devenir une  « autorité organisatrice de plein exercice ». Cela passera par un renforcement des moyens humains dédiés à cette gouvernance, au niveau de l’administration centrale et des Dreal[2]. Un Conseil consultatif des TET, associant les présidents de régions, complètera le dispositif.

Dernière pierre à l’édifice : un haut fonctionnaire de l’État en mission, pour assurer le dialogue État-régions-SNCF. Il s’agit du préfet François Philizot, dont les fonctions passées à la Datar[3] – il en fut le directeur adjoint entre 2000 et 2005 – ne sont peut-être pas étrangères à cette nomination. Les TET sont un « outil majeur de l’aménagement et de la solidarité des territoires », assure Alain Vidalies, en réponse à ceux qui redoutent, comme le syndicat Unsa-ferroviaire[4], « une logique purement comptable de réduction du déficit d’exploitation ». Mais ce dernier est bien au cœur de la réflexion du gouvernement : s’il l’on en croit le rapport de la commission Duron, ce déficit pourrait passer de 330 M€ en 2014 à 450 M€ en 2016, une hausse intégrant les effets attendus de la libéralisation de l’autocar…que ce même gouvernement a initié.

Un calendrier compliqué

Les doublons TER-TET devront notamment faire l’objet des discussions avec les régions. Le secrétaire d’État n’a, en revanche, pas évoqué les conditions encadrant le transfert éventuel de lignes[5] aux AOT[6] régionales.

Il faut dire que ce chantier n’arrive pas au meilleur moment. Le gouvernement veut faire vite, puisque l’actuelle convention avec la SNCF touche à sa fin. Pourtant, les conclusions de la mission conduite par François Philizot n’arriveront qu’en « mai 2016 ». « On est un peu contraints par le calendrier » reconnait Alain Vidalies : avec les élections régionales de décembre prochain et les fusions de régions, effectives au 1er janvier 2016, le préfet Philizot pourrait bien voir sa mission se compliquer… Mais la constitution des « super régions » pourrait lui faciliter la tâche, en diminuant le nombre d’interlocuteurs. Toutefois, a souligné Alain Vidalies,  si des consensus émergent d’ici la fin 2015, ils pourront figurer dans la nouvelle convention Etat-SNCF.

Le crépuscule des lignes de nuit

Victimes des « offres alternatives de mobilité de bon niveau », les lignes de nuit connaissent un recul de leur fréquentation encore plus prononcé que les autres TET : -25% depuis 2011. Aucune suppression n’est évoquée explicitement pour le moment, mais leur destin s’assombrit, à deux exceptions près : les lignes Paris-Briançon et Paris-Rodez/Latour de Carol « seront maintenues » dans la prochaine convention État-SNCF, a assuré M.Vidalies.


Hugo Thérond

References

  1. ^ Lien vers notre article (www.lagazettedescommunes.com)
  2. ^ Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du ... (www.lagazettedescommunes.com)
  3. ^ Délégation interministérielle à laménagement du territoire et ... (www.lagazettedescommunes.com)
  4. ^ Lien vers le site du syndicat (www.unsa-bretagne.org)
  5. ^ Lien vers notre article (www.lagazettedescommunes.com)
  6. ^ Autorité organisatrice de transports. ... (www.lagazettedescommunes.com)

Source : http://www.lagazettedescommunes.com/377479/lavenir-des-lignes-intercites-suspendu-aux-echeances-regionales/

Partager

Laisser un commentaire :