Autocars : le succès foudroyant de la loi Macron

miguel medina - afp

BFMTV BFMTV - il y a 18 mois

"Des chiffres pour faire taire ceux qui doutent de la pertinence de la réforme". Bercy ne le dit pas vraiment comme ça, mais le pense très fort. On reproche à Emmanuel Macron de bousculer pour le plaisir tous les tabous.

On reproche à Emmanuel Macron de bousculer pour le plaisir tous les tabous. Or le ministre va sortir ce lundi 21 septembre son premier bilan, un mois jour pour jour après la promulgation de la loi autorisant la création de nouvelles lignes d'autocar[1]: 700 emplois créés en un mois, 75 villes françaises desservies et pour certaines désenclavées, 782 départs et arrivées chaque jour. Tout cela transportant, et c’est sans doute le plus spectaculaire, 250.000 passagers en un mois!

Un succès foudroyant en plein mois d’août. On regardera dans le détail la méthodologie de Bercy, mais le discours du ministre, lui, est déjà calibré: la France est prête à la réforme, dès qu’on lui donne des outils nouveau elle s’en saisit.

Quant à la concurrence avec le train, là aussi les doutes sont balayés, les offres se complètent, et la demande de transport est telle qu’il y a évidemment de la place pour tout le monde.

Plusieurs milliers d'emplois supplémentaires

Faut-il penser que le travail du dimanche, par exemple, donnera les mêmes résultats? Les deux réformes n’ont rien à voir, répond Bercy, mais là où il y a un potentiel économique inexploité, nous devons avancer, et ce sont bien plusieurs milliers d’emplois supplémentaires qui sont attendus dans les mois qui viennent autour des nouvelles lignes de bus.

Voilà pourquoi, ce lundi matin, chez Iveco, la seule entreprise à produire encore des autocars en France, le ministre va aussi essayer d’appuyer sur le levier industriel, avec un contrat de fourniture d’autocars pour la compagnie Pays de Savoie, opérée par le géant européen Flixbus. Un géant allemand qui, d'ailleurs, a déjà transporté 25 millions de passagers. Une idée du potentiel pour la France où le levier d’investissement industriel reste à saisir.

Stéphane Soumier


References

Source : http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/autocars-quel-bilan-un-mois-apres-la-loi-macron-916324.html

Partager

Laisser un commentaire :