Easyjet ouvrira 30 nouvelles lignes en France l’été prochain

Les Echos Les Echos - il y a 18 mois

La compagnie britannique va se renforcer sur la plupart des grands aéroports français, à l’exception d’Orly, faute de créneau disponible.


La menace terroriste n’a visiblement rien changé à la volonté d’Easyjet d’accélérer sa croissance en France. Comme elle l’avait annoncé le 11 novembre dernier,[1] la compagnie britannique a en effet dévoilé ce mercredi ce qui constitue sa plus importante offensive sur le marché français : l’ouverture de 30 nouvelles lignes régulières ou saisonnières en France entre fin mars et début juillet 2016. Soit onze lignes de plus qu’en 2015 et 1,5 million de sièges supplémentaire (+9 %). De quoi permettre de franchir le cap symbolique des 200 lignes en France, vingt ans après son lancement, et de talonner Air France sur le marché des vols court et moyen-courriers, avec 15,6 millions de passagers transportés en 2015.

20 % de part de marché[2] en France

Easyjet, qui revendique une part de marché de 20 % en France, exploite déjà 180 lignes de et vers la France, où son trafic progresse de 4 % à 5 % par an en moyenne, avec 26 appareils basés. Mais la compagnie low cost, qui a passé d’importantes commandes d’avions auprès d’Airbus, juge toutefois que le marché low cost encore sous-développé en France, où il ne représente que 28 % du trafic moyen-courrier, contre 50 % au Royaume-Uni et en Espagne. D’où le coup d’accélérateur de cet été, en dépit du coup de froid enregistré depuis une semaine sur les voyages en France.

Tout le territoire concerné

A l’exception d’Orly, où le manque de créneaux horaires empêche sa croissance, l’offensive d’Easyjet va concerner l’ensemble du territoire, avec des ouvertures de lignes à Roissy-CDG (4), Lyon (7), Nice (3), Toulouse (6), Bordeaux (4), Marseille (3), Lille (1), Nantes (2), ainsi qu’à l’aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse (1). La plupart des nouvelles lignes sont à destination de l’Europe et à dominante loisir. Toutefois, la liste comporte des lignes à clientèle affaires, comme Toulouse-Milan, Lille-Milan, Lyon-Copenhague ou Bordeaux-Berlin. Easyjet élargit également sa modeste offre de lignes intérieures avec Bordeaux-Marseille et Lyon-La Rochelle (saisonnière).

Deux avions supplémentaires à Lyon

Le principal bénéficiaire de cette offensive est toutefois Lyon, l’une des bases françaises d’Easyjet avec Paris, Nice et Toulouse, qui gagne deux avions supplémentaires à demeure. « En plus de la contribution économique liée à notre activité, cet agrandissement de la flotte lyonnaise permettra de créer 72 nouveaux emplois », souligne François Bacchetta, le directeur France d’Easyjet, dans un communiqué. Contrairement à Ryanair, qui refuse officiellement de baser des avions et du personnel en France pour échapper aux taxes et charges sociales françaises, Easyjet emploie déjà environ un millier de salariés sous contrat français et s’acquitte chaque année de 200 millions d’euros de taxes et de charges en France, selon François Bacchetta.

Bruno Trevidic

Source : http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021509102822-easyjet-ouvrira-pas-moins-de-30-nouvelles-lignes-en-france-cet-ete-1178554.php

Partager

Laisser un commentaire :