La SNCF fâche le secteur hôtelier en s'alliant avec AirBnB

hélène bamberger

Le Figaro Le Figaro - il y a 23 mois

Sa filiale de vente en ligne voyages-sncf.com a promis ce mardi qu'elle allait rencontrer les acteurs de l'hôtellerie, très en colère contre le partenariat qu'elle teste avec le site collaboratif d'hébergement.

Annoncé discrètement juste avant le week-end, le partenariat entre la SNCF[1] (via sa filiale voyages-sncf.com) et AirBnB fait des vagues. Le site de vente en ligne de billets de train, qui compte 7 millions de visiteurs uniques par mois, proposera à ses clients de mettre en location leur logement pendant leur absence[2] sur la plateforme AirBnB[3]. Une façon pour eux de rentabiliser leurs déplacements... Cette offre, expérimentée pendant quelques mois avant un déploiement possible en 2016, fait hurler les syndicats des hôteliers, au premier rang desquels le Groupement national des Indépendants (GNI).

«Le GNI s'étonne du partenariat imminent entre une filiale de la SNCF, subventionnée à hauteur de plusieurs milliards d'euros par l'État et les contribuables français, et la plateforme Airbnb», déclare dans un communiqué [4]l'organisation professionnelle. «Comment cette société publique peut-elle nouer un partenariat avec cette société de services étrangère qui réalise en France près de 300 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel et qui, dans le même temps, s'arrange et réussit le tour de passe-passe fiscal et social consistant à ne payer des impôts que sur à peine 2 % de son chiffre d'affaire et à ne déclarer que 30 salariés!», s'insurge Didier Chenet président du Synhorcat et du GNI.

De l'huile sur le feu

La colère des hôteliers face à la plateforme collaborative n'est pas nouvelle. Cela fait des mois que les syndicats hôteliers interpellent les autorités publiques afin qu'elles mettent en place un meilleur encadrement[5] des locations de courte durée. Un combat focalisé sur trois principales revendications: reconnaître la location occasionnelle comme une activité commerciale, harmoniser la fiscalité, et aligner la réglementation pour les loueurs à celle -très contraignante- pour les hôteliers, notamment sur les normes de sécurité. «À cet effet, le GNI rappelle son exigence d'une concurrence saine et équitable pour tous les acteurs de l'hébergement touristique», insiste l'organisation.

Dans ce contexte tendu, l'offre collaborative de la filiale de vente en ligne de la SCNF, qui pourrait concerner 10% de sa clientèle d'ici à 2019, a de quoi remettre de l'huile sur le feu. C'est pourquoi voyages-sncf.com a annoncé mardi qu'elle allait rencontrer «au plus vite» les acteurs de l'hôtellerie.


Isabelle de Foucaud et Géraldine Russel


Source : http://www.lefigaro.fr/societes/2015/12/15/20005-20151215ARTFIG00096-la-sncf-fache-le-secteur-hotelier-en-s-alliant-avec-airbnb.php

Partager

Laisser un commentaire :