Autocars : Macron demande du temps avant que sa loi ne produise pleinement ses effets

L'Express L'Express - il y a 7 mois

En déplacement en Vendée, le ministre de l'Économie en a profité pour rappeler les principales composantes et les bienfaits attendus de sa loi de libéralisation de l'économie.


Emmanuel Macron[1] fait son inventaire. Le ministre de l'Économie a indiqué jeudi qu'il faudra encore plusieurs semestres pour que sa loi de libéralisation de l'économie[2] se mette en place pleinement". "Il faut encore attendre pour mesurer tous les effets de la loi", a indiqué Emmanuel Macron.  

"Cette loi fait partie d'un ensemble ministériel plus large avec le coeur de la politique économique du gouvernement qui est la relance sur le plan européen", a-t-il indiqué en référence au "New deal"[3] qu'il avait proposé en 2015 avec l'Allemagne. 

Emplois créés contre emplois détruits

Détaillant plusieurs pans de la loi, le ministre a estimé qu'elle a "réformé la procédure prudhommale[4]", "facilité la libération de l'investissement" ou encore "favorisé la mobilité dans l'économie". Prenant exemple sur la libéralisation du transport en autocar[5], Emmanuel Macron a indiqué qu'"il y a des résultats concrets avec quatre millions de Français qui ont utilisé les bus contre 110 000 seulement en 2014". 

Concernant toujours les transports, il a évoqué la réduction des délais d'accès au permis de conduire: "On est passé de 98 à 68 jours de délai d'attente" même si "l'objectif est à 45 jours", a-t-il rappelé. "Il y a actuellement et il y aura des points réguliers d'évaluation de cette loi et de son impact économique", a-t-il souligné, évoquant notamment "la favorisation des emplois dominicaux". "On crée des emplois mais il faut voir aussi combien ont été détruits", a-t-il dit. 

Interrogé sur son hypothétique candidature à la présidentielle de 2017[6], Emmanuel Macron a une nouvelle fois indiqué qu'il "refuse de répondre". "Je ne fais pas de commentaires politiques", a-t-il affirmé. Vendredi, le ministre poursuit sa visite en Vendée où il se rendra dans deux entreprises ainsi qu'au site touristique du Puy-du-Fou. Il pourrait à cette occasion rencontrer Philippe de Villiers, ancien candidat ultra-conservateur à la présidentielle. 

References

  1. ^ Emmanuel Macron (www.lexpress.fr)
  2. ^ sa loi de libéralisation de l'économie (lexpansion.lexpress.fr)
  3. ^ en référence au "New deal" (lentreprise.lexpress.fr)
  4. ^ la procédure prudhommale (lentreprise.lexpress.fr)
  5. ^ la libéralisation du transport en autocar (lexpansion.lexpress.fr)
  6. ^ sur son hypothétique candidature à la présidentielle de 2017 (www.lexpress.fr)

Source : http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/macron-demande-du-temps-avant-que-sa-loi-ne-produise-pleinement-ses-effets_1822787.html

Partager

Laisser un commentaire :