La startup Navya s'associe à Keolis pour lancer une navette autonome à Lyon

Maddyness Maddyness - il y a 10 mois

Première mondiale à Lyon : durant un an, la ville va tester les minibus sans chauffeur produits par la startup française Navya.


À compter de ce lundi 5 septembre, la ville de Lyon sera équipée de véhicules autonomes 100% électrique : les navettes Navly. Développés par la startup Navya[1], spécialisée dans les solutions de mobilité innovantes, et le Groupe Keolis[2], l’un des leaders du transport public de voyageurs, ce service de transport est une première française où les véhicules autonomes n’étaient jusqu’à présent utilisés en circuits fermés uniquement.

Avec Navly, la ville aux deux collines adresse les enjeux et besoins de la mobilité urbaine de demain. D’ici 2050, 70 % de la population mondiale vivra en ville et sera confrontée à la saturation de la circulation. En complément des moyens de transports traditionnels (bus, tramways, métro…), Navly offre une alternative performante, innovante et intelligente.

Durant une période d’expérimentation d’un an, deux navettes électriques sans conducteur circuleront en rotation sur un même parcours de 1 350 mètres. Accessibles à tous gratuitement, elles disposent chacune de 15 places dont 11 places assises. Un opérateur Navly sera systématiquement présent à bord de la navette pour assurer l’accueil, l’information, la gestion des accès et la sécurité des passagers.

Ce nouveau service de transport public a été créé avec le soutien de la Métropole de Lyon[3] et du Sytral[4] (Syndicat Mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise). Cette initiative s’inscrit dans le cadre de collaborations public/privé qui cherchent à favoriser la création de services inédits. Elle a également pour objectif de permettre l’émergence d’entreprises innovantes tournées vers le développement durable, la mobilité, les économies d’énergie, l’environnement et la qualité de vie. Cette opération est soutenue par l’ADEME[5] (Agence de L’Environnement et de La Maitrise de L’Energie).

La Métropole de Lyon a proposé l’expérimentation Navly dans le quartier de Confluence. Un lieu labellisé “éco-quartier” par le gouvernement français et “quartier durable” par la WWF. Le quartier de Confluence a aussi reçu le label européen Concerto, pour la faible consommation énergétique de ses bâtiments.


Farid Khedri  

References

  1. ^ Navya (navya.tech)
  2. ^ Groupe Keolis (www.keolis.com)
  3. ^ Métropole de Lyon (www.grandlyon.com)
  4. ^ Sytral (www.sytral.fr)
  5. ^ ADEME (www.ademe.fr)
  6. ^ (www.maddyness.com)
  7. ^ (www.maddyness.com)
  8. ^ (www.maddyness.com)
  9. ^ (www.maddyness.com)
  10. ^ (www.maddyness.com)
  11. ^ (www.maddyness.com)
  12. ^ (www.maddyness.com)
  13. ^ (www.maddyness.com)
  14. ^ (www.maddyness.com)
  15. ^ (www.maddyness.com)
  16. ^ (www.maddyness.com)
  17. ^ (www.maddyness.com)
  18. ^ (www.maddyness.com)
  19. ^ (www.maddyness.com)
  20. ^ (www.maddyness.com)
  21. ^ (www.maddyness.com)
  22. ^ (www.maddyness.com)
  23. ^ (www.maddyness.com)
  24. ^ (www.maddyness.com)
  25. ^ (www.maddyness.com)

Source : https://www.maddyness.com/innovation/2016/09/05/navya-keolis-lyon/

Partager

Laisser un commentaire :