Stationnement des cars de tourisme : les autocaristes menacent de bloquer Paris

© CC-BY Leroy

Mobilicités Mobilicités - il y a 9 mois

La nouvelle hausse tarifaire de 60% pour le stationnement des autocars de touristes à Paris provoque la colère des autocaristes. Leur fédération patronale, la FNTV, menace de bloquer Paris pendant la période des fêtes.

Trop c'est trop, la fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), syndicat d'autocaristes, menace de bloquer Paris si la mairie ne revient pas sur l'augmentation des tarifs de stationnement des autocars de tourisme dans la capitale.

Selon la nouvelle grille tarifaire qui doit entrer en vigueur au 2 janvier 2017, les tarifs du Pass autocar qui permet de stationner dans des emplacements réservés augmentera de 30 à 70% pour les autocars aux normes Euro IV par rapport aux tarifs actuels. La Fédération souligne que pour certaines catégories la hausse atteint 350% en un peu plus de deux ans.

Cette augmentation très forte pour des autocars commercialisés entre 2006 et 2009, est loin d'être compensée par la baisse des tarifs pour les autocars aux normes Euro V et Euro VI. "Ces diminutions sont très modérées et discriminatoires. De l'ordre de 18% au maximum, elles ne concernent que les Pass abonnés et ne bénéficieront pas aux entreprises se rendant occasionnellement sur Paris, quand bien même leurs véhicules répondraient aux normes d'émission les plus vertueuse", souligne un communiqué de la FNTV. Ainsi un autocar même Euro VI qui stationnera une journée et une nuit dans Paris sur un emplacement réservé devra acquitter, au 2 janvier 2017, une facture de 308 euros, soit 99 euros de plus qu'aujourd'hui.

Euro 7 ?

La grille tarifaire publiée sur le site passautocar.paris.fr, prévoit des tarifs très attractifs pour les autocars aux normes Euro 7 (32 euros pour une journée et une nuit). Mais problème de taille, cette norme n'existe pas, ce qui fait bondir la FNTV : "La mairie de Paris démontre une nouvelle fois sa méconnaissance la plus profonde du secteur de l'autocar.(…) En imposant une norme qui n'existe pas, la mairie de Paris commet une entrave à la liberté d'entreprendre". Selon la fédération, la mairie de Paris anticipe l'arrivée sur le marché des autocars électriques qui sont encore dans les limbes et des autocars au gaz naturel qui n'existent pas encore et qui de tout façon "répondront toujours à la norme Euro VI."

La FNTV fustige ces mesures qui laissent à penser que l'autocar est responsable à lui seul de la pollution parisienne "alors qu'il ne représente que 0,3% du trafic routier". Un impact faible sur la pollution donc, mais énorme sur l'activité touristique de la capitale. Plus de 1000 cars de tourisme pénètrent dans Paris chaque jour, amenant quelques 34 000 touristes dans les hôtels, restaurants et lieux touristiques de la capitale. Selon la FNTV, en un an 12,5 millions de touristes arrivent à Paris en autocar.

Stationner pour moins polluer

Effet pervers de ces mesures : "Si ces tarifs entrent en vigueur certains autocaristes préféreront circuler à vide dans Paris après avoir déposé leurs touristes plutôt que de stationner, ce qui aggravera les nuisances", s'inquiète Ingrid Mareschal, déléguée générale de la FNTV.

Face à ce qu'ils considèrent comme le "dogmatisme de la mairie de Paris" les autocaristes de la FNTV jusque-là plutôt mesurés par rapport à d'autres syndicats d'autocaristes, "adressent un ultimatum à la mairie de Paris en lui demandant de respecter ses engagements concernant la possibilité pour les véhicules Euro V et VI de continuer à circuler après 2020 et de renoncer aux augmentations tarifaires scandaleuses."

La FNTV qui est soutenue par une dizaine de fédérations d'autocaristes de pays européens "réfléchit aux mesures à prendre d'ici au 1er janvier 2017", indique Ingrid Mareschal.
 
Robert Viennet


Références

  1. ^ Contactez l'auteur (www.mobilicites.com)

Source : http://www.mobilicites.com/011-5519-Stationnement-des-cars-de-tourisme-les-autocaristes-menacent-de-bloquer-Paris.html

Partager

Laisser un commentaire :