Carpostal fait appel, le dossier évoqué en Suisse

Le Dauphiné Le Dauphiné - il y a 5 mois

Comme annoncé, Carpostal France, condamné en première instance à verser plus de 10, 5 millions d’euros de dommages et intérêts, a fait appel de cette décision.

La condamnation est tombée le 23 septembre dernier. Après plus de trois ans de procédure, le tribunal de commerce de Lyon avait condamné les sociétés Carpostal France et Carpostal Interurbain, pour aides d’État illicites et concurrence déloyale, à verser plus de 10, 5 millions d’euros de dommages et intérêts aux sociétés Cars Faure, Cars Berthelet et Réunir Dauphiné. Ce dossier fait également des remous en Suisse.

 

Le maire de Genève et élu au Conseil national suisse, Guillaume Barazzone, a présenté une motion rappelant les objectifs de La Poste Suisse, maison mère de Carpostal. Il demande au gouvernement de faire cesser toutes les opérations de Carpostal France ne respectant pas strictement les objectifs stratégiques assignés à La Poste, dont l’obligation de générer une croissance rentable. Déjà adoptée par la Chambre du peuple, cette motion sera débattue dans les jours à venir au Conseil des États. 


«  Je me demande encore pour quel motif la Confédération helvétique ne demande pas à la Poste Suisse l’ensemble des bilans des sociétés Carpostal en France, qui lui montrerait l’ampleur des pertes financières ainsi que l’ampleur du soutien financier direct de la Poste Suisse, destiné à couvrir des pratiques de prix délibérément à perte  », confie Antoine Cataldo, président de FNTV 38 (Fédération nationale des transports de voyageurs) et par ailleurs directeur général d’une des entreprises à l’origine du dépôt de plainte initial.

Sources : Le Dauphiné Libéré Bourgoin-Jallieu Et Nord-Dauphiné

Partager

Laisser un commentaire :