Vingt-deux propositions pour bouger mieux à Clermont-Ferrand

La Montagne La Montagne - il y a 4 mois

Circuler dans la ville et l’agglomération sujet d’une grande enquête dont ont été tirés 22 engagements à la suite des Rencontres citoyenne de la mobilité.

Favoriser les transports doux, parfois durs pour les cuisses, à condition que les infrastructures soient parfaitement adaptées ; une nouvelle, voire plus, ligne de tram ou de bus pour desservir l'ensemble de l'agglomération, des connections non plus avec seulement l'hypercentre mais avec les quartiers… Les idées ont fusé, libres comme l'air de toutes contraintes lors de la grande consultation conduite, de février à juin dernier par Clermont Communauté associée à la Ville.

Raisonnables ou fantasques, irréalistes ou concevables, toutes ont été finement étudiées afin d'en donner, hier soir, à Polydome, à Clermont, une restitution fidèle et pour les commanditaires de se prononcer.

Journée sans voiture, pistes cyclables
Ainsi sur les 5.000 personnes consultées dans tous les espaces de la vie civile (lycées, marchés, organismes associations sociétés…), les 1.800 questionnaires distribués et les 613 récoltés, l'instance communautaire a retenu 22 propositions vis-à-vis desquelles elle a promis de s'engager.

Au nombre de celles-ci : élaborer un réseau de transport urbain plus efficient au sein même de l'agglo et dans ses liaisons avec les communes et l'aéroport ; mettre en place un réseau de piste cyclables continu doté d'une signalétique appropriée ; créer un noctambus ; doter les lignes B, C et la future ligne D de voies de circulation réservées ; créer un réseau ferroviaire d'agglomération ; mettre en place une billetterie unique et étudier, à plus long terme, les possibilités d'une complète gratuité des transports ; expérimenter une journée sans voiture ; créer un réseau de logistique urbaine pour la distribution des marchandises ; déployer un réseau de bornes publiques de recharge en énergie propre (gaz, électricité ou bio méthane…).

Auto partage, création d'un bureau des temps...
Autres propositions ? Définir un nouveau schéma de parkings relais mieux situés et plus accueillants ; mettre en contact usagers prescripteurs et entreprises pour envisager des projets innovants ; favoriser l'auto partage ; créer un bureau des temps et une maison de la mobilité afin de faire évoluer les pratiques et penser l'urbanité de demain ; faire du territoire de l'agglomération le champ d'expérimentation de nouveaux modes de déplacement urbain tels que des véhicules autonomes…

Pas de téléphérique ni de tapis roulants mais déjà 22 piliers de la sagesse pour bouger mieux et bouger autrement.

Patrick Ehme

Source : http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/loisirs/economie/2016/11/16/la-mobilite-un-enjeu-primordial-vis-a-vis-duquel-clermont-et-sa-communaute-se-sont-engagees_12153933.html

Partager

Laisser un commentaire :