Déjà 90 ans que l’autocariste Lolli vous fait voyager !

La Voix du Nord La Voix du Nord - il y a 10 mois

En 1926, François Lolli, originaire de Cutigliano, en Toscane, créait son entreprise rue de Grand-Bail, à Douai. En 1933, il l’installait rue de Férin. Et si elle appartient aujourd’hui à Place Voyages, elle est toujours là. Ses quatre-vingt-dix ans seront fêtés en grande pompe, ce jeudi soir, à Arkéos.

Lolli et Place, c’est une histoire d’autodidactes. François Lolli, le créateur de l’entreprise, était venu de son Italie natale pour travailler à la mine. Avant de se lancer en 1926 dans les autocars. Il décédera dans un accident en 1965. Serge, son fils, lui succédera. Ce jusqu’en 1990, date à laquelle il cédera l’affaire à Jean-Pierre Inglart et Alain Place (ID Voyages). Et donc en 2016, c’est toujours ce dernier qui est à sa tête, assisté notamment par Nicolas Wanecq, directeur des opérations.

«  Le 26 septembre, j’ai fêté mes 40 ans dans l’entreprise » précise M. Place. Qui, au départ, a simplement démarré avec un permis passé à l’armée puis validé au civil. Né à Trith en 1955, il était venu travailler avec son père. Un ajusteur qui, après sa journée, conduisait des camions. Et il y a pris goût. Son plus aura été d’avoir développé l’activité tourisme. Lolli était un partenaire. Alors, quand il a appris que la société était à vendre, il s’est porté acquéreur. Et garde depuis d’excellentes relations avec Serge. C’est comme qui dirait un membre de la famille. «  Il vient souvent nous voir. »

Lolli a continué de se développer. Notamment dans le cadre de l’affrètement avec Évéole. «  Sur vingt-six véhicules, seize tournent pour eux. dont dix bus urbains.  » Avant, l’entreprise exploitait des lignes privées. Qui en 1977, sont passées sous contrat public. Mais ce sont des véhicules Lolli qui opèrent toujours dessus.

Avec en tout quarante-cinq salariés, Lolli Voyages est un des éléments d’un ensemble composé aussi de Place Autocars et bientôt de Goddyn, pour former Place Voyages. La société cambrésienne rejoindra le groupe en janvier, avec ses 37 salariés et ses 28 véhicules. Mais aussi un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros. Ils viendront se rajouter aux 7 millions et aux 4 millions des deux autres pour atteindre «  une taille critique », avec 105 véhicules, et de 164 salariés. Soit une distance annuelle parcourue de 4 millions de kilomètres.

Le groupe est également partenaire du réseau Arc-en-ciel 2, formé de vingt et un transporteurs. Huit de ses véhicules travaillent ainsi pour le conseil départemental. Mais le groupe ne se contente pas du transport local ou régional. Ses bus parcourent toute l’Europe. Il est aussi «  fabriquant de voyages  » pour des groupes, propose des séjours linguistiques, des prêts-à-partir, en avion, et même des croisières. Il s’est également lancé dans l’œnotourisme. Et pour entretenir son matériel, dispose d’un centre technique à Somain, dans la ZAC de La Renaissance. Enfin, pour continuer à peser, il a rejoint Réunir, un réseau de PME indépendantes. En attendant la suite, ce jeudi, on fête donc les 90 ans de Lolli. Et en 2017, les 60 ans de Place.

Les dates clés
1926 : Création de l’entreprise rue du Grand-Bail, à Douai.
1933 : Installation rue de Férin, à Douai.
1952 : Serge Lolli entre dans l’entreprise.
1965 : Décès de François Lolli dans un accident avec un autocar 1969 : création de la SARL Voyages François Lolli.
1979 : Vente de l’entreprise à Alain Place et Jean-Pierre Inglart (ID Voyages)
2003 : Alain Place devient l’unique actionnaire de l’entreprise
2004 : Adhésion a l’association REUNIR, regroupant plus de 200 PME indépendantes professionnelles du transport de voyageurs.
2010 : Renouvellement de la délégation de service public.
2015 : Création de l’Unité économique Place qui consacre les liens forts existant entre les entreprises Place et Lolli qui partagent les mêmes valeurs et mutualisent leurs moyens
2015 : Implantation d’un centre technique et dépôt autocars à Somain, dans la zone d’activités de La Renaissance
2016 : Aménagement du centre technique de Somain sur 15 000 m2 avec la création d’un parking PL de 30 autocars, 44 stationnements VL, et des locaux sociaux pour les conducteurs. Au total, un projet de plus de 700 000 €.

De superbes maquettes
Si Serge Lolli, 78 ans, a officiellement cédé son affaire en 1990, il ne s’en est jamais vraiment éloigné. Vu qu’il a gardé sa superbe maison Art Déco, située juste à côté. Ce qui lui donne souvent l’occasion de venir faire un petit tour dans l’entreprise.

Sinon, il consacre une partie de son temps à collectionner des objets en rapport avec son ancienne activité. Il a ainsi consacré une pièce complète de son habitation au transport par autocar. Une véritable mémoire vivante de la profession. On y trouve de très nombreuses photos, notamment de véhicules de différentes époques, des plaques, des pièces de moteurs, un tableau de bord…

Mais le clou de l’ensemble, c’est son impressionnante accumulation de véhicules en réduction, pieusement rangés dans des vitrines. Et dont une bonne partie a été réalisée de ses propres mains. Il s’est pour cela installé un cabanon dans le jardin.

Un peu de métal, un morceau de bois et hop, en une quinzaine de jours, le tour est joué. Dernier né, en cours d’achèvement, un autocar Alfa-Roméo. Normal pour ce fils d’émigré italien.
Partager

Laisser un commentaire :