La numérisation ouvre de nouvelles avenues pour le secteur du transport et les villes de l’avenir

CGI CGI - il y a 7 mois

Le secteur du transport fait face à son plus grand bouleversement depuis l’invention de l’automobile.

Les politiques rigides en matière d’émission de carbone, le nombre croissant de voitures et les occasions générées par les nombreux nouveaux services issus de la numérisation et de l’économie de partage constituent d’importants moteurs de changement.

Le secteur du transport et les 1,6 billion $ qu’il représente constituent un segment important de l’économie mondiale. Au sein de l’Union européenne, au Canada et aux États-Unis, les dépenses en transport pour la plupart des ménages arrivent au second rang après les dépenses consacrées au logement. Le transport et la logistique ont une énorme incidence sur la concurrence au sein de l’industrie.

Cependant, la structure de ce secteur strictement réglementé n’a pas connu d’innovations en profondeur depuis des décennies, et les défis de longue date ont toujours cours puisque le système demeure fondé sur l’utilisation de véhicules personnels :

  • Les véhicules personnels sont utilisés seulement 5 % du temps, et généralement par une seule personne à la fois.
  • Le secteur du transport est responsable d’un cinquième de toutes les émissions de dioxyde de carbone à l’échelle mondiale.
  • Les erreurs humaines provoquent plus d’un million de décès à la suite d’accidents de la route chaque année.
  • Le nombre de véhicules, actuellement d’environ 1,2 milliard, devrait atteindre les 2 milliards à l’échelle mondiale d’ici 2035. Les objectifs de fluidité de la circulation, de réduction des émissions de carbone et d’amélioration de la sécurité sont donc impossibles à atteindre.
  • Pour certaines villes et régions, la circulation et le transport sont devenus des obstacles à l’amélioration de la qualité de vie.

Le système de transport fait face à un besoin urgent de changement. Pour résoudre cet enjeu, les modèles d’affaires des principales entreprises de transport et des principaux fabricants subissent des transformations profondes et les investissements sont accordés aux exploitants les plus novateurs.

Avoir recours à la "mobilité en tant que service"
L’innovation au sein d’un certain domaine est souvent inspirée de celle d’un autre secteur d’activité. C’est le cas du transport. Les tendances technologiques majeures, telles que la numérisation et la virtualisation, ainsi que la demande pour de nouveaux services et l’automatisation accrue, combinées à la crise du secteur et aux besoins changeants des utilisateurs, stimulent la réflexion au sujet d’un système de transport axé sur la mobilité en tant que service.

Concrètement, cette approche permet une coopération transparente entre les différents modes de transport pour proposer des services complets « du départ à l’arrivée ». Par exemple, les nouveaux services pourraient avoir recours à la voiture et au covoiturage et assurer l’interopérabilité entre les moyens de transport publics et privés, de façon transparente et au sein d’une entité unique.

Les horaires et les arrêts fixes seront relégués aux oubliettes, et nous utiliserons de plus en plus de services réservés en temps réel qui s’ajustent aux besoins de flexibilité des clients. Les déplacements physiques diminueront de plus en plus, remplacés par des services virtuels à distance à mesure que le télétravail ainsi que les réunions, la médecine et l’enseignement à distance gagnent en popularité.

L’information est devenue la cinquième forme de transport. Il s’effectue une transition de la possession à l’utilisation ainsi que des réseaux de transport aux réseaux d’information.

La mobilité en tant que service consiste en un modèle d’affaires fondé sur la flexibilité et qui permet aux consommateurs d’utiliser les services de transport dont ils ont besoin facilement, à peu de frais, et de façon fiable. Les entrepreneurs de transport personnalisent leur offre grâce à la numérisation afin d’offrir un ensemble de services complets à peu de frais pour combler chaque besoin. Les nouveaux entrepreneurs de transport axés sur la mobilité en tant que service ont déjà commencé à mettre à l’essai des suites de services sous forme d’abonnement. Il s’agit donc bel et bien d’une réalité et non d’un simple rêve pour l’avenir.

Il s’agit d’une conjoncture extraordinairement favorable à l’innovation et aux nouvelles activités commerciales, mais également à l’avancement vers un monde où il fait mieux vivre. La numérisation permet de faire de ce rêve une réalité grâce à de nouveaux services et modes de transport novateurs. Ces services exigent une approche ouverte et un changement de comportement des utilisateurs, mais les avantages qui en découlent sont considérables.

Références

  1. ^ villes de l’avenir (www.cgi.com)

Source : https://www.cgi.com/fr/blogue/gouvernements/la-numerisation-ouvre-de-nouvelles-avenues-pour-le-secteur-du-transport-et-les-villes-de-l-avenir

Partager

Laisser un commentaire :