Cinq nouveaux véhicules propres chez Alto à Alençon

L'Orne Hebdo L'Orne Hebdo - il y a 11 mois

Alto dispose désormais de cinq véhicules propres : deux électriques et trois hybrides. - Nouveau délégataire de la gestion des transports urbains de la Communauté urbaine d’Alençon, depuis le 1er janvier 2017, la société Réunir CUA, filiale du groupe Boubet, vient de doter sa flotte de cinq nouveaux véhicules propres, en remplacement des véhicules diesel.



Alto dispose désormais de cinq véhicules propres : deux électriques et trois hybrides.

Nouveau délégataire de la gestion des transports urbains de la Communauté urbaine d’Alençon, depuis le 1er janvier 2017, la société Réunir CUA, filiale du groupe Boubet, vient de doter sa flotte de cinq nouveaux véhicules propres, en remplacement des véhicules diesel.

Les trois voitures Nissan de sept places sont 100 % électriques et les deux Toyota Prius de cinq places sont des hybrides électricité/essence. Les Nissan 100 % électriques effectueront des trajets sur la plus proche couronne d’Alençon compte tenu de leur autonomie de 170 km. Les hybrides prendront le relais sur un plus large périmètre.

« La volonté de revoir les dessertes, de renforcer le cadencement et d’équiper la flotte de véhicules propres ont été des arguments convaincants dans le choix de ce nouveau délégataire », a confié Joaquim Pueyo à l’heure de la présentation des nouveaux véhicules, vendredi 13 janvier, à la gare d’échange de bus.

« Le ministère de l’Écologie a reconnu la Communauté urbaine comme territoire à énergie positive pour la croissance verte et nous a alloué, à ce titre, une subvention de 2 M€ dont 1,5 M€ pour changer la flotte de bus », a poursuivi le député-maire non sans inviter les usagers des bus Alto « à être fiers » que « la collectivité soit en avance sur ces questions de protection de l’environnement, de l’air et de l’eau. Et il nous faut conserver ce temps d’avance, c’est ce qui, à terme, nous rendra attractif ! »

Après ces véhicules destinés à Itinéo, « le service à la demande, sur réservation, avec des horaires fixes », ce sont donc tous les bus qui seront changés. « Ils seront, eux aussi, hybrides : électrique/gasoil ».


Quatre recrues


En succédant à Kéolis à la gestion des transports urbains de la CUA, Jean-Luc et Stéphane Boubet ont procédé à quatre créations d’emplois : un directeur (Olivier Morvillez, 38 ans, originaire de Caen, basé à Alençon), une exploitante (Jessica Eldjouzi, 26 ans, d’Alençon), un directeur administratif et financier (Damien Renaud, 31 ans, d’Alençon) et une directrice des ressources humaines (Véronique Radet en provenance de Paris). La société emploie 35 personnes dont 30 conducteurs.

Source : http://www.orne-hebdo.fr/2017/01/23/alto-cinq-nouveaux-vehicules-propres/

Partager

Laisser un commentaire :