Anateep 2017 : Transport scolaire – le nouvel attrait des organisateurs de proximité

Via Réunir Via Réunir - il y a 11 mois

Mercredi 26 janvier, se tenait à Paris la 13ème édition du séminaire annuel de l’ANATEEP. L’occasion de débattre sur les enjeux du transfert de la compétence Transports des départements aux régions en septembre prochain.

Le transfert de compétence des départements à la région a été vu tout d'abord sur un plan juridique puis budgétaire. Très vite, à travers les témoignages des élus présents lors du séminaire de l'Anateep, Michel Neugnot, 1er vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté et président de la commission Mobilités de Régions de France ou encore Philippe Fournié, vice-président en charge des Transports et de l’intermodalité de la Région Centre-Val de Loire. Et c'est la thématique de la proximité qui a préoccupé les régions. 

Tout d’abord en mettant en place un schéma de mobilité associé à une charte de services intégré un SRADT. Puis en misant sur un échelon de proximité, les AO2, dans un nombre importants de cas. Les transporteurs locaux doivent également être associés et faire preuve de réactivité, à travers, notamment une formation adaptée du conducteur afin d’offrir aux élèves transportés un accueil et une qualité de services optimale. « Nous souhaitons, qu’à la rentrée 2018, la présence d’accompagnateurs soit généralisée pour les primaires », a ajouté Michel Neugnot.

La gratuité (pour les familles) reste encore un sujet tout à la fois technique et fiscal, même si des engagements politiques ont été pris lors des élections. « La gratuité hors frais de dossier a été décidée par l’ensemble des régions » précise Michel Neugnot. En Région Centre Val de Loire, l’application des engagements de gratuité au 1er septembre 2017 représente une enveloppe de 14 millions (perte de recettes et TVA incluses).

Crédit : REUNIR
Partager

Laisser un commentaire :