Un logiciel de reconnaissance faciale en test à Roissy

Les Echos Les Echos - il y a 2 mois

Illustration : Les aéroports parisiens ont vu leur attente aux contrôles de police augmenter drastiquement après les attentats de Paris et de Nice. - Shutterstock

Le Groupe ADP veut utiliser cet outil pour accélérer les files d'attente aux contrôles de police dans les aéroports, en parallèle des bornes "Parafe".

C'est la conséquence principale du renforcement des contrôles aux frontières après les attentats en France : les passagers, Français ou étrangers, passent beaucoup plus de temps aux contrôles de police dans les aéroports. Comme le décrivait en novembre dernier Augustin de Romanet, le PDG de Paris Aéroport, "depuis le début de l'année [2016], les temps d'attente de plus de 30 minutes ont été multipliés par vingt".

Afin de résoudre ce problème, le Groupe ADP a déjà annoncé en novembre vouloir installer plus de bornes "Parafe" , qui permettent de scanner les passeports biométriques. Mais pour aller plus loin, Paris Aéroport a indiqué à l'agence Bloomberg qu'un test d'un logiciel de reconnaissance faciale venait d'être mis en place à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Objectif : 20 % de passagers contrôlés grâce au logiciel

Ce logiciel, développé par Vision Box, une entreprise portugaise, et Morpho Detection, une filiale de Safran, va scanner les photos d'identité présentes sur les passeports des ressortissants européens. L'objectif est d'offrir une solution complémentaire aux bornes Parafe, qui ne sont utilisées que par 3 % des passagers à Roissy.

Comme le précise à Bloomberg Franck Goldnadel, le chef des opérations aéroportuaires de Paris Aéroport, si le test se déroule bien et que l'Etat débloque des fonds pour payer pour le logiciel, le nombre de personnes contrôlées de manière biométrique pourrait monter à 20 % des 180.000 voyageurs journaliers.

Source : www.lesechos.fr

Partager

Laisser un commentaire :