La région Nouvelle-Aquitaine veut taxer les poids-lourds

Le Populaire du Centre Le Populaire du Centre - il y a 2 mois

Illustration : Camions sur l'A20 près de Limoges © Brigitte Azzopard

Et si les poids lourds qui empruntent les routes de Nouvelle-Aquitaine devaient s’acquitter d’une nouvelle taxe sous forme de « vignette carbone » ? Alain Rousset relance l’idée.

Alain Rousset avait regretté la suppression, par Ségolène Royal, de l’écotaxe pour les poids lourds. En annonçant lundi, lors de la séance plénière du conseil régional, que la Nouvelle-Aquitaine est prête à expérimenter une vignette carbone, il a réveillé quelques vieux démons chez les transporteurs routiers. Les cartes qui présentent les taux de particules fines et de dégagement de gaz à effet de serre apparus ces dernières semaines ont, semble-t-il, fini de le convaincre de relancer une promesse faite pendant la campagne électorale.

Pour autant, Françoise Coutant, la vice-présidente en charge du climat et de la transition énergétique, se veut rassurante. « Monter des actions quand il y a des pics de pollution, c’est bien. Mais construire en préventif, c’est mieux. Nous avons des observations et des faits inquiétants. Attendons-nous qu’il y ait encore plus de morts?? Chaque région doit prendre en main cette inquiétude. » Une telle vignette participerait de l’objectif que la région s’est fixé, c’est-à-dire réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 % d’ici 2021 et viser le zéro émission d’ici 2050.

« La vignette n’est pas une punition »


Pour l’élue Europe Écologie les Verts, « une politique nationale en la matière serait pertinente. Et c’est pour faire avancer le dossier qu’Alain Rousset a lancé cette candidature. Je peux comprendre que les transporteurs aient peur pour la pérennité de leur activité, mais il ne faut pas, il y a d’autres alternatives. Nous avons lancé un AMI, un appel à manifestation d’intérêt, pour que soit développé un réseau de distribution de gaz destiné aux poids lourds. C’est une compilation de mesures qui va permettre d’améliorer la situation. La vignette n’est pas une punition. »

Et la vice-présidente de la Région de prôner le dialogue. « Il faut construire les modalités ensemble. J’espère que les professionnels seront ouverts à une discussion car il s’agit de voir comment notre région peut vivre mieux avec moins de pollution. Il y a des impacts importants sur la santé et l’environnement, comment fait-on pour régler cela ensemble ? Il n’est pas question de détruire le tissu économique lié au transport. »

Reste maintenant à rencontrer et convaincre l’ensemble des interlocuteurs intéressés par le dossier.

Olivier Chapperon

Source : http://www.lepopulaire.fr/bordeaux/environnement/transport/2017/02/18/la-region-nouvelle-aquitaine-veut-taxer-les-poids-lourds_12289373.html

Partager

Laisser un commentaire :