Le bus gratuit s'arrête mais pas le service de transport

La Nouvelle République La Nouvelle République - il y a 6 mois

Illustration : Avec deux passagers en moyenne par trajet, la navette Le Lien n'a pas rencontré un réel succès

Le bus Le Lien circule pour la dernière fois aujourd’hui. Il est remplacé par un service payant de transport à la demande.

C'est la fin de la navette gratuite Le Lien, qui circulait chaque mercredi et samedi de l'Ehpad de Puygibault au centre-bourg de Beaulieu-lès-Loches. Après deux années de mise en service, la municipalité de Loches a décidé d'arrêter les frais. Les Lochois étaient trop peu nombreux pour justifier le maintien de ce service qui coûte annuellement 26.000 € à la commune et 11.000 € à Beaulieu-lès-Loches. En moyenne, 30 passagers par semaine utilisaient cette navette de la société Kéolis qui assurait sept rotations chaque mercredi et samedi entre 8 h 30 et 17 h 30 environ. Cela représente en moyenne deux passagers transportés par trajet, dans un minibus d'une capacité de dix places assises et onze debout.

" Le service s'adresse à tous, pas seulement aux personnes âgées "

La ville de Loches remplace cette navette par un service de transport à la demande. « Nous reprenons ce service de transport à la demande, le mercredi et le samedi toute la journée et le jeudi l'après-midi, indique Anne Pinson, adjointe au maire de Loches. Les personnes téléphonent, et un taxi passe les prendre en organisant son passage. Les gens pourront aller d'un point donné à une autre, comme un service de taxi. »

L'élue incite les Lochois à utiliser ce service : « Il s'adresse à tout le monde, pas seulement aux personnes âgées ». Les taxis Pottier assurent ces transports. Il est conseillé de les avertir 24 heures à l'avance pour que l'entreprise de taxi adapte au mieux ses passages.

Si le Lien était gratuit, le nouveau service à la demande aura un coût pour l'usager (un ticket par trajet). La Ville se base pour l'instant sur le tarif du transport à la demande des mercredis et samedis, soit 3,06 € l'aller-retour. Elle votera le prix définitif lors du conseil municipal du 7 avril. « On va essayer de s'aligner sur les transports à la demande qui existent sur Montrésor et dans le sud de la Touraine qui sont de 2,80 € », indique Anne Pinson. Le tarif devrait avoisiner les 2 € par ticket. 

Les totems, qui matérialisent les arrêts de bus, resteront en place. Dessus seront indiqués les contacts de la société de taxi et de la mairie. L'idée est de regarder les habitudes des usagers et les circuits le plus demandés. « Si on arrive à avoir de vrais circuits, on pourra alors déplacer des totems », avance Anne Pinson. 

La navette gratuite circule pour la dernière fois ce mercredi 1er mars. À partir de demain, et les jours de marchés à venir, le transport à la demande prend la relève.

Xavier Roche-Bayard

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2017/03/01/Le-bus-gratuit-s-arrete-mais-pas-le-service-de-transport-3017561

Partager

Laisser un commentaire :