Les nouveaux comportements et arbitrages des Français en matière de mobilité

Chronos Chronos - il y a 4 mois

Les aspirations des individus évoluent en matière de mobilité face à la montée des enjeux environnementaux, les limites budget-temps et la saturation des réseaux de transport dans les zones urbaines.

Mais alors que certaines formes de partages se sont d'ores et déjà largement intégrées aux habitudes des usagers, comme l'illustre le développement massif du covoiturage, pratiqué par près d'un tiers des Français, d'autres peinent à se développer au-delà des centres des grandes agglomérations et vers des publics variés.

Location entre particuliers, autopartage, VTC, covoiturage, multimodalité et intermodalité, vélos, autocars, marche à pied voire « glisse urbaine » (trottinette, solowheel, hoverboard)... Comment se restructurent les comportements de mobilité des individus ? Les nouvelles formes de mobilité sont-elles génératrices d'un accroissement de la mobilité des individus ou assiste-t-on à une substitution aux formes traditionnelles ? Si une substitution s'opère, quels sont les modes qui gagnent du terrain ? Et comment les Français utilisent les outils technologiques (GPS, applis, smartphone, réseaux sociaux) pour planifier, mettre à jour, décaler voire annuler une partie de leurs déplacements ?

Pour répondre à ces questions, l'ObSoCo & Chronos a publié le 14 septembre la deuxième vague (2016) de l'Observatoire des mobilités émergentes. L'Observatoire des mobilités émergentes est réalisé auprès d'un échantillon de 4000 individus représentatifs de la population française âgée de 18 à 75 ans. Des quotas sont également établis afin de garantir une approche territoriale fine. Il a reçu le soutien de l'ADEME ET SNCF.

Les principaux résultats de l'étude :
  • Le marché des mobilités émergentes en pleine effervescence
  • Une consolidation des pratiques de mobilités émergentes
  • Un développement inégal sur le territoire national
  • Un rebond de l'automobile dans les pratiques de mobilité des Français
  • Une opinion partagée face au développement des véhicules autonomes
  • Une augmentation des pratiques multimodales et intermodales
  • L'usage des outils numériques liés à la mobilité progresse

Source : http://www.groupechronos.org/les-activites-de-chronos/veille-et-analyse-strategiques/observatoire-des-mobilites-emergentes-vague-2-les-nouveaux-comportements-et-arbitrages-des-francais-en-matiere-de-mobilite

Partager

Laisser un commentaire :