Figeac : Les passagers des bus ne butteront plus sur l'accessibilité

La dépêche La dépêche - il y a 2 mois

Illustration : La ville de Figeac se penche sur la question de l'accessibilité des navettes gratuites./Photo DDM archives.

Une étude pour la refonte et l'optimisation du réseau des bus de la ville de Figeac vient d'être lancée. En 2016, les passagers des transports urbains ont été 306 567. Un chiffre qui vient une fois encore conforter la hausse régulière de la fréquentation des navettes gratuites de la ville.

Gratuites puisque ce budget annexe s'appuie sur une aide du département de 752 425 € en 2016, et le versement de la taxe transport par les entreprises de plus de neuf salariés, soit 580 825 €. Lors du conseil municipal de Figeac, lundi 27 février, les élus ont signalé que : «L'État avait relevé ce seuil des entreprises soumises à versement à onze salariés. L'État s'engageant par ailleurs à compenser les conséquences de cette mesure.»

Dans le même temps, la ville doit se conformer aux exigences d'accessibilité imposées par la loi et table sur une somme de 243 360 € sur trois ans à investir sur dix arrêts. Cette accessibilité doit prendre en compte tous les types de handicaps, y compris visuels, etc. Dans le cadre de l'agenda d'accessibilité programmé, un diagnostic a donc été établi dès 2016 et les premières interventions de mise en accessibilité aussitôt engagées aux arrêts Médiathèque et Montviguier, soit un investissement de 12 414 €.

«En 2017, les aménagements d'accessibilité se feront sur deux autres arrêts prioritaires : l'Hôpital et le Collège Masbou. La loi a évolué et cette obligation de mise en accessibilité ne concerne plus tous les arrêts — il y en a 113 à Figeac -, mais seulement ceux jugés prioritaires, compte tenu des impossibilités techniques à mettre en œuvre par ailleurs», soulignaient Guillaume Baldy, 4e adjoint au maire, et André Mellinger, le maire. Ils précisaient que «la ville comptait aussi dans sa flotte un véhicule qui s'agenouille», entendez en mesure de s'abaisser aux arrêts pour faciliter la montée et descente des passagers.

Notez enfin que l'année écoulée a été marquée par l'acquisition d'un nouveau bus, d'une capacité de 40 places, pour un montant de 52 800 €.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/12/2534201-les-passagers-des-bus-ne-butteront-plus-sur-l-accessibilite.html

Partager

Laisser un commentaire :