Cars "Macron" : bilan mitigé pour l'état des gares routières desservies

Boursorama Boursorama - il y a 7 mois

Illustration : Un car de la compagnie allemande Flixbus, à Paris, le 19 mai 2015. ( AFP / THOMAS SAMSON )

L'une des trois compagnies présentes sur le marché des cars "Macron", à savoir Flixbus, a réalisé, pour la deuxième année, une étude de satisfaction auprès de ses clients.

Alors que l'Arafer, l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, a annoncé vendredi 17 février que quelque 6,2 millions de personnes ont voyagé par autocar en France en 2016, première année calendaire pleine depuis la libéralisation de ce mode de transport, Flixbus, publie un bilan mitigé sur les gares routières de France et d'Europe desservies.

Parmi les critères retenus par Flixbus, qui a récolté quelque 10.000 réponses, on retrouve, d'après Le Figaro, qui relaie l'étude, "la présence d'abris, de sièges, de toilettes mais aussi l'accessibilité de la gare routière".

116 arrêts ont été évalués. En France, Grenoble et Toulon s'en sortent bien mais Massy Palaiseau est clairement à la traîne. "67% des clients portent un jugement favorable sur les arrêts, dont 20% les estiment 'excellents'. Mais le nombre de mécontents (14%) progresse de cinq points", relate Le Figaro.

Pour Yvan Lefranc-Morin, directeur général de Flixbus en France, "les villes moyennes s'en tirent mieux que les métropoles. C'est un signe que les cars Macron sont considérés comme un levier de développement local et contribuent à accroître l'attractivité des communes, ce qu'ont bien compris certains élus".

UN MARCHÉ EN PLEINE CROISSANCE

Côté dessertes, au 31 décembre 2016, l'Arafer a dit aussi recenser "180 villes desservies (5 de moins qu'au trimestre précédent) et 985 liaisons commercialisées en France (moins 3%).

Malgré la baisse de fréquentation par rapport à l'été (moins 22%), "l'offre des transporteurs mesurée en sièges-kilomètres, a diminué de façon plus modérée (moins 8%) ce qui se traduit par une baisse plus marquée du taux d'occupation moyen des autocars : 36,1% contre 46,6% au 3e trimestre 2016", remarque l'Arafer tout en soulignant qu'il s'agit d'une hausse par rapport au même trimestre de 2015 quand le taux était de 32,4%.

Parallèlement, les opérateurs ont augmenté leurs tarifs : "La recette moyenne par passager aux 100 km progresse de 18% d'un trimestre à l'autre, passant de 4 à 4,7 euros hors taxes", selon l'Arafer. Le chiffre d'affaires des autocaristes sur l'ensemble de l'année 2016 a atteint 83,2 millions d'euros, et "le secteur employait 2.082 personnes au 4e trimestre 2016, soit plus 1,6% par rapport au trimestre précédent, a enfin indiqué le régulateur.

La loi Macron d'août 2015 a libéralisé ce mode de transport dans l'Hexagone, là où auparavant les trajets reliant deux villes françaises ne pouvaient se faire que dans le cadre de liaisons internationales.

Boursorama avec AFP

Source : http://www.boursorama.com/actualites/cars-macron-bilan-mitige-pour-l-etat-des-gares-routieres-desservies-147dc8983ec8b359cf25949d04543934

Partager

Laisser un commentaire :