Le SYTRAL prépare sa transition énergétique

Mobilités Magazine Mobilités Magazine - il y a 21 jours

Le SYTRAL a publié début avril un appel d'offres relatif à des études d'impact et de faisabilité liés aux « énergies non conventionnelles ». Si les constructeurs ne sont pas concernés dans l'immédiat, les prestataires de service (bureaux d'études et énergéticiens) pourraient sceller indirectement l'avenir de certaines solutions.

L'étude d'impact et de faisabilité porte sur l'exploitation des autobus électriques à batteries, électriques à hydrogène et au gaz. Ceci dans la perspective de 2020 avec l'application de la loi de transition énergétique. L'appel d'offres est scindé en 3 lots. Après avoir écarté les hybrides, et contrairement aux positions assez dogmatiques de Paris, le SYTRAL laisse le jeu ouvert. L'enjeu est d'importance, puisque le réseau urbain TCL (délégué à Keolis) compte plus d'un millier d'autobus (inclus les trolleybus).

La mutation vers le gaz et biogaz, tout comme l'éventuelle option du bus à batteries, aura un impact assez considérable sur les dépôts et les conditions d'exploitation. C'est d'ailleurs un des enjeux de ces études : quel mode de recharge choisir ? Vu l'étendue du réseau de lignes aériennes, on peut aussi envisager l'arrivée des nouvelles solutions à bases de bus électrique bifilaires à recharge en roulant (IMC : In Motion Charging), voire l'émergence de l'hydrogène (nommément cité dans l'appel d'offres) comme prolongateur d'autonomie.

Jean-Philippe Pastre

Source : Mobilités Magazine
Partager

Laisser un commentaire :