IDF : le Stif va investir 3 milliards dans les gares ferroviaires

Mobilicités Mobilicités - il y a 7 mois

Illustration : Un budget de 1,4 milliard d’euros sera consacré pour rendre 266 gares accessibles en 2025. © C. Recoura

Le conseil du Stif a annoncé, le 30 mai 2017, un plan de développement de 3 milliards d'euros sur huit ans pour moderniser, sécuriser et connecter les gares Transilien et RER d'Île-de-France. Les gares routières seront également rénovées pour un montant de 250 millions d'euros sur dix ans.

La gare "doit évoluer pour offrir toujours plus d’intermodalité, de services et faire gagner du temps aux Franciliens", déclare la présidente du Stif, Valérie Pécresse, dans un communiqué. Ainsi, son conseil du Stif a approuvé, le 30 mai 2017, les grands principes d’un plan de développement des nouvelles gares d’Île-de-France. Un programme d'un budget global de 3 milliards d’euros d’ici à 2025. Parallèlement, le conseil du Stif a adopté un plan de rénovation des gares routières pour un montant de 250 millions d’euros sur dix ans.

L’effort de rénovation est d'ores et déjà engagé dans plus de 150 gares RER et Transilien où des travaux sont en cours ou à l’étude, précise le Stif dans son communiqué. La priorité est donnée aux grandes gares de grande couronne Evry Bras de Fer et Cergy-Préfecture.
 
Un saut qualitatif tous azimuts
 
Embellissement des structures, amélioration de la circulation (construction de passerelles ou tunnels de franchissement des quais), amélioration des flux et de l’information voyageurs grâce à plus de signalétique et d’écrans... La rénovation comprend également la mise en accessibilité des gares pour les personnes en situation de handicap. Un budget de 1,4 milliard d’euros sera consacré pour rendre 266 gares accessibles en 2025.
 
La modernisation des gares passe aussi par le contrôle à distance de 200 ascenseurs et 112 escalators via 300 nouvelles caméras installées d’ici à 2018. Le système de téléopération permettra ainsi de limiter la durée des pannes et d’augmenter la disponibilité des agents en gare.
 
Sûreté et fraude comprises
 
La présidente du Stif met également l'accent sur la sûreté dans les transports. Ainsi, 100% des gares ferroviaires seront intégralement vidéoprotégées d’ici à 2021. Dans ce plan de développement, Valérie Pécresse n'a pas oublié la lutte contre la fraude. Les gares seront toutes fermées par des portiques de validation de titres de transport en 2021. Le Stif annonce que d'ici à 2019, dix d'entre elles dont la Gare Saint-Lazare seront équipées. Parallèlement, la présence humaine, sera renforcée dès cette année 2017 avec 700 agents supplémentaires dédiés à la sûreté qui seront déployés sur le terrain.
 
En outre, le Stif va également investir dans le confort en gare avec la création dès cette année de 150 espaces chauffés, équipés de prises électriques et d’une connexion wi-fi gratuite. De plus, 120 gares, soit toutes les gares de plus de 5.000 voyageurs par jour, seront équipées de toilettes d’ici à 2021 contre 46 seulement actuellement. Enfin, le Stif va favoriser le développement des commerces et services au sein des gares à l’instar d’Ermont-Eaubonne équipée de divers commerces (coiffeur, conciergerie, boulangerie, etc.).
 
La multimodalité au cœur des projets
 
Les gares rénovées seront davantage connectées avec les tous les autres modes transports – bus, voiture, vélo, covoiturage, autopartage, etc. Un effort particulier sera mis sur l’usage du vélo et de la voiture comme mode de rabattement vers la gare. Le Stif annonce ainsi la création de 20.000 places de stationnement sécurisé Véligo d’ici à 2020 et le lancement prochain d’un service régional de location longue durée de vélos à assistance électrique (VAE).

De plus, 10.000 places de stationnement supplémentaires en parcs relais seront créées pour 2021. Le covoiturage est également encouragé notamment avec l’intégration de la fonctionnalité covoiturage dans le calculateur d’itinéraires de transports en commun Vianavigo.
 
Et le Stif inventa des Eco-stations Bus
 
Le Stif a également annoncé, le 30 mai 2017, la réhabilitation et la transformation des gares routières d’Île-de-France afin d’offrir une meilleure qualité de service aux voyageurs. Il faudra désormais parler "d'Eco-stations Bus". Le Stif a prévu de consacrer un budget de 200 millions d’euros sur dix ans pour en rénover 52, au rythme d’environ 5 par an.

Deux projets sont actuellement à l’étude à la station bus de Château de Vincennes et celle de la Gare de Lyon (rue de Bercy). L'enjeu est d'améliorer le confort d’attente des usagers, de renforcer leur sentiment de sécurité, mais aussi de leur procurer une meilleure vue d’ensemble et lisibilité de la station.

Avec le remplacement ou la rénovation de l'ensemble du matériel roulant, le Stif poursuit ainsi sa "révolution des transports".
 
Florence Guernalec

Source : http://www.mobilicites.com/011-6217-IDF-le-Stif-va-investir-3-milliards-dans-ses-gares-ferroviaires.html

Partager

Laisser un commentaire :