Un car au bioGNV expérimenté entre Nice et Marseille

Bus & Car Bus & Car - il y a 4 mois

Illustration : Le car Scania Interlink GNV présenté en gare routière de Nice, en présence de Philippe Tabarot, vice-président de la région PACA en charge des Transports, de l’intermodalité et des déplacements, Jean-Philippe Péglion, gérant des cars Phocéens et vice-président de la FNTV PACA, et Erick Mascaro, directeur territorial GRDF. © DR

Première en France. Du 8 au 10 juin, un car roulant au bioGNV issu de la valorisation des déchets a assuré la liaison Nice-Marseille par autoroute.

Cette expérimentation, réalisée en service commercial sur une Ligne Express Régionale (LER) longue de plus de 450 km aller-retour, est une première en France. « Cette LER a d’ailleurs été la première ligne de car autoroutière créée en France par les Cars Phocéens, il y a 40 ans », rappelle Jean-Philippe Péglion, gérant du transporteur qui continue d’exploiter la ligne. Durant trois jours, la consommation du véhicule en conditions réelles d’exploitation a été scrupuleusement suivie et convertie pour être comparée à celle d’un véhicule diesel. L’autocar Scania Interlink a d’ores et déjà fait la preuve de son autonomie, en transportant jusqu’à 45 passagers sur cette distance. « En termes de confort et de souplesse de conduite, les premiers retours de la part des passagers et des conducteurs sont positifs », poursuit Jean-Philippe Péglion. Un questionnaire permettra là aussi de disposer de données qualitatives.

D’autres tests en projet. Le véhicule des émissions sonores divisées par deux, 50 % des émissions d’oxyde d’azote (NOx), jusqu’à 95% de particules fines en moins et un bilan carbone inférieur à 10g de CO2 par km Elle est aussi la traduction concrète du partenariat que GRDF et la FNTV PACA ont tissé depuis plusieurs mois pour promouvoir la solution GNV – bioGNV. Ainsi, après une précédente expérimentation réussie réalisée par la Métropole marseillaise sur la ligne Aix-Marseille, la Région PACA et les partenaires de l’opération ont souhaité tester le véhicule sur une plus longue distance. D’autres expérimentations sont d’ores et déjà programmées pour valider les capacités des véhicules GNV sur une typologie élargie de service de transport : ligne rapide, ligne cadencée, ligne de desserte fine.

Sandrine Garnier

 

Source : http://www.busetcar.com/biognv-experimente-entre-nice-marseille/

Partager

Laisser un commentaire :