Le conseil régional lance un regard dans le rétro et met le cap vers l’avenir

La République du Centre La République du Centre - il y a 4 mois

Illustration : La Région a diminué de 5 millions d’euros le montant de la subvention versée annuellement à la SNCF © BENOIT MORIN

L’assemblée régionale se réunit en session publique jeudi 29 et vendredi 30 juin, à Orléans.

Deux jours seront nécessaires pour venir à bout d’un ordre du jour chargé comprenant l’examen du compte administratif 2016 et les politiques qui, après les consultations effectuées dans le cadre des états généraux, seront mises en place dans le domaine de l’économie, des transports, de l’agriculture et l’alimentation… Une présentation de cette session a été effectuée, ce lundi 26 juin, par François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire (PS) et Marc Gricourt (PS), premier vice-président.

1. Développement économique

C’est devenu la compétence majeure des Régions depuis l’application de la loi NOTRe (Nouvelle organisation du territoire de la République). L’objectif de la Région n’est pas de distribuer des aides au coup par coup mais de créer « un écosystème favorable au développement économique ».

En 2016, la Région a consacré 10 millions d’euros de plus au développement économique, tandis que les départements réduisaient leur part d’un peu moins de 5 millions, et les communautés d’agglo de 250.000 euros. 18,4 millions d’euros sont consacrés à l’innovation, dont 6,4 millions par des fonds européens.

2. Agriculture

Une trame commune relie environnement et agriculture. Les surfaces en bio ont augmenté. Plus vite qu’attendu puisque le doublement de la surface prévu entre 2015 et 2020 a eu lieu… en 18 mois. L’enveloppe n’était donc pas suffisante et l’attribution des subventions a pris du retard. Les aides à la conversion de 2015 devraient être versées prochainement, celles de 2016 sont attendues avant la fin de l’année.

3. Transports

Le leitmotiv est « transporter mieux pour transporter plus », rappelle François Bonneau, insistant sur la nécessaire intermodalité de la mobilité, « du vélo au covoiturage ». Sur le plan du ferroviaire, la Région a réduit la note demandée par la SNCF de 5 millions d’euros : 1 million de pénalités pour trains en retard ou annulés, et 4 millions pour une maintenance payée désormais sur facture.

4. Comptes 2016

Marc Gricourt, vice-président chargé des finances, présentera un compte administratif montrant un excédent de 19 millions d’euros, avec un investissement supérieur à 300 millions d’euros « malgré des baisses de dotations ». Au chapitre des bonnes nouvelles, la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) rapporte 7 millions de plus que prévu. En revanche, l’exécutif attendait 5 millions de plus de la taxe sur les cartes grises.

Philippe Abline

Source : http://www.larep.fr/orleans/politique/2017/06/27/le-conseil-regional-lance-un-regard-dans-le-retro-et-met-le-cap-vers-lavenir_12460447.html

Partager

Laisser un commentaire :