Brive : La délégation de service public pour le réseau de transport public renouvelée

La Montagne La Montagne - il y a 3 mois

Illustration : Le dernier conseil communautaire s’est tenu dans le nouveau centre de dépôt : l’acoustique de ce bâtiment idéalement conçu pour accueillir les bus n’a cependant pas facilité la compréhension des débats.? © photos pascal perrouin

Transdev Brive reste le délégataire de l’Agglo pour l’exploitation de son réseau de transport public pendant sept ans.

L'Agglo a choisi le cadre de son tout nouveau centre de dépôt dédié à son réseau de transport public Libéo, lundi soir, pour voter le délégataire chargé de son exploitation. Le conseil communautaire a choisi, avec 3 voix contre et une abstention, la société Transdev Brive qui voit ainsi son contrat de délégation de service public (DSP), signé en 2010, reconduit pour 7 ans. « Son offre a été retenue au regard de l'avantage économique global », a résumé le président Frédéric Soulier.

La nouvelle DSP prend effet à partir de septembre et quelques adaptations vont s'appliquer à partir du 1 er janvier 2018.

Réseau optimisé
En zone urbaine, 10 lignes (2 diamétrales traversant le pôle urbain, une navette centre-ville et 7 complémentaires) vont fonctionner selon 3 périodes, au lieu de 2 actuellement : l'offre sera différenciée pendant la période scolaire, l'été et les petites vacances scolaires.

Quelques modifications sont prévues, « toujours à service constant ». La ligne 7, créée pour étendre le réseau jusqu'à Saint-Pantaléon-de-Larche et qui a généré 18.000 nouveaux voyageurs, va fusionner avec la ligne 4 vers Rivet. La ligne sur Ussac est renforcée avec un aller et retour de plus par jour ; la prise en charge le dimanche est augmentée.

Seront expérimentées une desserte de la zone de la Nau vers le centre de Brive avec 3 allers et retours par jour vers le centre ; et une vers Cosnac (2 allers et retours journaliers).

Transport à la demande
La ligne C (au-dessus de la gare) passe en transport à la demande, comme pour les autres coteaux de Brive, Malemort, Ussac et Cosnac. Ce service, sur réservation au moins la veille, propose 4 allers et retours par jour du lundi au samedi, en heures creuses, avec un aller-retour à midi pour Bahuet afin de compenser la suppression d'une desserte en transport scolaire

Hors pôle urbain, ce service à la demande va s'étendre de 16 communes à 48, soit l'ensemble du territoire : deux jours par semaine par secteur identifié (à voir par commune).

3 Véhicules. Pour éviter de voir des grands bus rouler quasiment à vide à Brive, l'Agglo investit dans des véhicules dont la taille est plus adaptée au trafic local : 7 minibus d'une quarantaine de places vont remplacer 7 bus standards (une centaine de places) pour les lignes complémentaires. « Outre la minimisation de l'effet bus vide, cette mesure permettra de rationaliser la consommation de carburant et de diminuer le rejet de polluants, a précisé le président. Nous souhaitons également développer les véhicules propres ». Un bus à haut niveau de service, prioritaire avec informations en direct via une application mobile, est prévu sur la 1089 entre Brive et Malemort.

En option, Transdev propose l'auto-partage, pour mettre à disposition deux véhicules électriques à partager sur deux sites.

Parcs de proximité
« Nous souhaitons développer les parkings en dehors de la ville, - comme les Trois-Provinces avec navette gratuite -, à l'ouest, à la zone du Moulin et au nord ». Le projet à l'ouest doit voir le jour au niveau de la sortie de l'autoroute A20, d'ici la fin de l'année : le stationnement sur cette zone offrira la gratuité des transports vers la ville, « pour ramener les clients de l'ouest dans le centre ».

Christine Moutte

Source : www.lamontagne.fr
Partager

Laisser un commentaire :