Nantes. Le premier bateau-bus à hydrogène en France bientôt en service

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 23 jours

Illustration : Jules-Vernes 2 est arrivé dernièrement sur les bords de l'Erdre et sera mis en service en octobre. | DR

Un bateau-bus, le « Jules Vernes 2 », doit bientôt assurer la navette sur l’Erdre à Nantes. Construit en Vendée pour le compte de la Semitan, il est doté d’une propulsion fonctionnant uniquement à l’hydrogène. Une première en France.

La Semitan (régie de transport en commun de l'agglomération nantaise) y pense déjà depuis plusieurs années : la question d'un bateau fonctionnant à l'hydrogène et capable de transporter des usagers avait été abordée dès 2005. Le projet, portant le nom de code « Navibus », était en préparation depuis environ cinq ans. Et va finalement se concrétiser avec Jules Verne 2.Réalisé par le chantier Navalu de Bouin, en Vendée, il reliera les facultés, au Petit-Port, près de la ligne 2 du tramway et de l'embouchure du Cens, à la cité HLM de Port Boyer. « Il s'agira du premier bateau propulsé à l'hydrogène exploité en France. Jusqu'ici, aucun n'a obtenu l'autorisation d'être utilisé pour le transport de personnes ou de marchandises », assure Bernard Minguet, le patron de Navalu[1].Après une série de tests, toujours en cours, les passagers pourront embarquer sur cet engin innovant. « On n'a pas encore de dates officielles mais le lancement en service commercial est prévu pour octobre », indique la Semitan.

Pas de CO2

Concrètement, ce Navibus est doté de deux piles à combustible, qui convertissent en électricité l'hydrogène stocké à bord. « Le premier intérêt est que cette navette ne rejette pas de CO2, seulement de l'eau, se félicite Bernard Minguet. Cette technologie permet aussi une plus grande autonomie : une semaine au lieu d'une demi-heure, avec un temps de recharge relativement rapide. »Le Jules-Verne 2 va remplacer La Mouette, navette vieillissante qui assurait la traversée de l'Erdre depuis 20 ans. Le voyage devrait être aussi beaucoup plus silencieux. Enfin, le bateau construit au chantier naval Navalu de Bouin en Vendée, offrira une meilleure sécurité.« Pour l'instant, le bateau est prévu pour un service commercial avec douze passagers mais sa capacité est bien de 25 personnes, explique la Semitan. Nous sommes dans un mode déplacement particulier : c'est la première fois qu'un bateau à hydrogène servira à transporter des passagers, donc les démarches sont plus contraignantes et nous devons attendre certaines décisions de commissions », explique la Semitan.Un architecte naval de Nantes (SHIP-ST), le chantier Navalu et Symbio Fcell (pour la chaîne de propulsion) ont permis de concrétiser ce projet. Au total, le projet se chiffre à 1,6 million d'euros, dont des subventions de l'Ademe et de la Région. En 2016, le service Navibus a transporté 636 000 passagers environ, dont 66 000 pour la traversée de l'Erdre, le reste sur la Loire. Pour y accéder, il suffit de se munir d'un titre de transport.

Laura JARRY

Source : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/challans-85300/la-semitan-se-dote-d-un-bateau-hydrogene-construit-en-vendee-5160262

Partager

Laisser un commentaire :