Beauvais : usine de bus électriques, le recrutement a commencé

Le Parisien Le Parisien - il y a 3 mois

L’usine de Beauvais accueillera bientôt des chaînes de production de bus électriques BYD semblables à celle que le constructeur chinois possède en Hongrie.

BYD, le constructeur automobile chinois prévoit de sortir ses premiers bus beauvaisiens mi 2018. 115 créations d’emploi sont prévues.

Une dizaine de personnes a déjà été recrutée par BYD (Build your dreams), le constructeur automobile chinois pour sa nouvelle usine de bus électrique de Beauvais. Une première étape pour l’entreprise qui prévoit la création de 100 à 115 emplois pour 2018. « La première vague concernait l’encadrement, notamment dans le domaine commercial, pour les services de vente et d’après-vente, précise Bertrand Berger, directeur BYD France. Nous avons également recruté notre directrice des ressources humaines, originaire de l’Oise, qui établira les fiches de postes nécessaires à la suite du recrutement ». D’ici mars 2018, BYD prévoit le recrutement d’une centaine de personnes, des techniciens, des ingénieurs, des managers et du personnel administratif. « La volonté de BYD est de recruter au maximum au niveau local, assure Bertrand Berger ».

Pour l’agencement de l’usine, installée sur les 80 000 m2 de l’ancien site Michelin, BYD souhaite également faire appel à des entreprises locales. « C’est ce que nous avons fait pour l’aménagement des bureaux, indique Bertrand Berger. Nous avons signé une promesse de vente en mars mais le bâtiment de 32 000 m2 nous appartient depuis le 1er juin seulement. Il y a des études de faisabilité lourdes à réaliser avant de pouvoir installer les chaînes de production ».

L’usine beauvaisienne prévoit de sortir 200 bus par an et la production du premier véhicule est programmée pour la fin du premier semestre 2018… sauf si BYD décroche un marché d’ici là. « Nous nous sommes positionnés sur l’expérimentation RATP 2017 avec une proposition de bus électrique de 12 m et une pour un bus de 18 m, rappelle Bertrand Berger. Nous avons également répondu à l’appel d’offres pour équiper en bus électriques Rouen, Aix-en-Provence et Amiens. Peut-être que la capitale picarde fera jouer la préférence régionale. Ce dernier marché est de 43 bus de 18 m avec une première livraison en juin 2018. Si nous décrochons un de ces marchés, il faudra évidemment accélérer l’installation de notre usine beauvaisienne ».

Source : http://m.leparisien.fr/beauvais-60000/beauvais-usine-de-bus-electriques-le-recrutement-a-commence-05-09-2017-7237569.php?lipi=urn%3Ali%3Apage%3Ad_flagship3_feed%3BUeTFRt5%2FSFqa8oAlnODFig%3D%3D

Partager

Laisser un commentaire :