La Nouvelle-Aquitaine prend les rênes de la régie des transports de la Haute-Vienne

Le Populaire du Centre Le Populaire du Centre - il y a 1 mois

Jean-Claude Leblois remet les clefs de la régie des transports à Alain Rousset © Brigitte AZZOPARD

La Régie départementale des transports de la Haute-Vienne (RDTHV) devient, ce jeudi, la Régie régionale des transports de la Haute-Vienne (RRTHV).

Le président socialiste de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, a reçu lui-même, des mains du président socialiste du conseil départemental de la Haute-Vienne, Jean-Claude Leblois, les clés de la Régie, créée en 1948 et que la loi NOTRe a versée dans le domaine des compétences de la Région.

Quelques inquiétudes

« Ce n’est pas un hasard si la Régie a été créée en 1948, mais une suite logique, sur cette terre où se sont développés le syndicalisme, l’esprit mutualiste… », affirme Jean-Claude Leblois dans son intervention, devant de nombreux élus départementaux et régionaux, mais aussi des agents de la RDTHV, pour lesquels ce passage d’une autorité organisatrice de transports à l’autre n’a pas été sans provoquer quelques inquiétudes, « comme en génère tout changement », soulignait Jean-Claude Leblois.

Finalement, la Haute-Vienne, qui était avec les Landes le seul des douze départements de la nouvelle région à être géré en régie (les dix autres sont gérés par délégation de gestion), a obtenu, comme les Landes, le maintien de son statut. De ce fait, seuls 16 agents administratifs sur les 244 agents que compte la Régie ont été reversés à la Région où ils appartiendront à la sous-direction des transports routiers de voyageurs de Limoges. La RDTHV devenue RRTHV compte 199 conducteurs parmi lesquels 60 conductrices.

Plus de 3 millions de voyageurs par an

Dans une nouvelle région immense, « nous avons le souci de la proximité et de la précision indispensables dans ce métier », confie Alain Rousset, qui avoue publiquement son « admiration, de longue date, pour les conducteurs.


Pour autant, poursuit-il, une gestion décentralisée est une gestion responsabilisée ». Jean-Claude Leblois lui fait écho pour souligner la dynamique de la Régie : « Nous avons été parmi les premiers à mettre en place un système de géolocalisation de nos véhicules, la consommation instantanée de carburant ou encore, plus récemment, le système de bouton-poussoir au fond du car scolaire que doivent actionner les chauffeurs pour s’assurer que personne n’est resté à l’intérieur. » La RDTHV transporte chaque année plus de 3 millions de voyageurs, dont 14.145 élèves chaque jour.

Marcel Oudot

Source : http://www.lepopulaire.fr/limoges/transport/2017/09/01/la-region-prend-officiellement-les-renes-de-la-regie-des-transports-de-la-haute-vienne_12532671.html

Partager

Laisser un commentaire :