Tours : la métropole travaille sur l'accessibilité

La Nouvelle République La Nouvelle République - il y a 17 jours

Tous les bus Fil bleu sont équipés d'une rampe d'accès. Lorsqu'il est seul, Patrick Leproust fait aussi parfois appel au « civisme » des autres usagers pour l'aider.

Il ne reste plus qu'une petite cinquantaine d'arrêts de bus à aménager, annonce Alain Hardion, à la direction des mobilités de Tours métropole Val de Loire.

Dans le cadre de son Schéma directeur - Agenda d'accessibilité programmée, l'intercommunalité doit rendre accessible aux personnes à mobilité réduite 500 arrêts dits « prioritaires », sur les 1.500 que compte le réseau Fil bleu, d'ici fin 2018. Tout nouvel arrêt est construit selon les normes d'accessibilité et lorsqu'il y a des travaux d'urbanisme au niveau d'un arrêt non prioritaire, les services de la métropole essayent d'en profiter pour le rendre accessible.

Ligne blanche à relief pour les personnes malvoyantes, surélévation du quai par rapport au niveau du bus… l'aménagement d'un arrêt coûte entre 11.000 € et 14.000 €. Les 160 bus de l'intercommunalité sont accessibles, notamment avec la mise en place de rampes pour les fauteuils roulants, dont 85 % sont électriques. La métropole dit aussi avoir travaillé pendant un an sur les annonces sonores afin de les adapter au mieux aux véhicules et à leur environnement.

Patrick Leproust, conseiller départemental à l'Association des paralysés de France, qui se déplace en fauteuil roulant manuel, fait aussi appel au « civisme » des usagers pour l'aider à monter dans les bus lorsqu'il est seul. Il estime que la métropole est « assez bien placée » en termes d'accessibilité.

En plus des bus, tous les tramways et les stations sont accessibles. Mais Patrick Leproust met en avant des problèmes de voirie. « C'est bien d'avoir un arrêt aménagé, encore faut-il pouvoir s'y rendre ! » Il souligne donc l'importance du service de porte-à-porte Fil blanc, qui fonctionne de 7 h à 1 h sept jours sur sept, mais « il faut réserver 48 heures à l'avance ».

Pour progresser encore dans l'accessibilité, Fil bleu a lancé en début d'année le projet « Expérience client ». Les agents se mettent dans la situation de personnes à mobilité réduite afin de mieux comprendre leurs besoins. Fil bleu participera également à la journée Au Tours du Handicap, demain, pour sensibiliser le grand public.

Samedi 30 septembre, de 14 h à 18 h, Au Tours du Handicap, parvis de la gare de Tours.

Sarah Nattier

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Tours/n/Contenus/Articles/2017/09/29/La-metropole-travaille-sur-l-accessibilite-3241800

Partager

Laisser un commentaire :