Keolis rempile à Caen

Mobilicités Mobilicités - il y a 3 mois

Le design du futur tramway Alstom qui sera mis en service en 2019 à Caen. © DR

Caen-la-Mer a renouvelé sa confiance à Keolis pour l'exploitation et la maintenance de son réseau Twisto. Un contrat d'une durée de six ans qui générera générera un chiffre d’affaires cumulé de 345 millions d’euros. L'opérateur devra notamment assurer la continuité du service pendant la période de transition entre le tram sur pneus et le tram sur fer qui doit durer dix-huit mois.

Comme l’annonçait MobiliCités le 28 août 2017, Keolis va exploiter le réseau de Caen jusqu’en 2023. Le 28 septembre 2017, la Communauté urbaine Caen-la-Mer (265.000 habitants) a, en effet, renouvelé sa confiance au groupe pour l’exploitation et la maintenance de son réseau de transport urbain Twisto qui dessert les 50 communes de son territoire.[1]

Le nouveau contrat débutera le 1er janvier 2018 pour une durée de six ans. Il générera un chiffre d’affaires cumulé de 345 millions d’euros. La filiale de la SNCF gérait déjà le réseau, par concession, depuis 2002.

Dans le cadre de la nouvelle délégation de service public (DSP), Keolis aura en charge l’exploitation et la maintenance du réseau de bus, le service de transport dédié aux personnes à mobilité réduite, la gestion de la flotte de 650 vélos (dont 150 en libre-service et 500 en location longue durée) ainsi que l’exploitation des trois lignes du nouveau réseau de tramway dont le lancement est prévu en 2019. Le nouveau réseau sera composé de 23 rames de tramway qui pourront, chacune, accueillir 210 voyageurs. 

Des défis peu communs

Keolis accompagnera l’arrêt du tramway sur pneus TVR puis le lancement d’un nouveau tramway fer. Pour la première fois en France, un mode lourd sera intégralement remplacé par un autre. A compter du 31 décembre 2017, un réseau de 42 bus de substitution sera mis en place et les lignes existantes seront renforcée jusqu’au lancement du nouveau tramway fer. Le défi pour Keolis sera d’assurer la continuité et la même qualité de service durant les dix-huit mois de travaux.

De nouveaux services

Dès janvier 2018, le groupe exploitera également le nouveau service de navette centre-ville, un minibus électrique qui aura la capacité de transporter jusqu’à 22 personnes.

Autre objectif de cette DSP : mieux mailler le territoire de la Communauté urbaine Caen-la-mer. Keolis va notamment mettre en service une grande ligne circulaire d’agglomération qui sera lancée en même temps que le nouveau réseau de tramway.

En parallèle, l’intégralité du réseau sera modernisée afin de répondre à la hausse de fréquentation de 19,5% prévue à horizon 2023.

De nouveaux services seront également lancés pour optimiser le parcours client : e-boutique, nouvelle billettique avec des titres de transport sans contact, nouveau site internet durant les travaux, calculateur d’itinéraire, etc...

Florence Guernalec

Source : http://www.mobilicites.com/011-6484-Keolis-prolonge-a-Caen.html

Partager

Laisser un commentaire :