Heuliez embarque les batteries de Forsee Power sur le toit de ses bus électriques

Les Echos Les Echos - il y a 19 mois

Les batteries lithium-ion Zen sont logées au niveau du toit des bus électriques pour optimiser la capacité d'accueil des passagers. - Heuliez

Le fabricant français Heuliez lance la commercialisation de son bus électrique équipé de batteries du constructeur francilien Forsee Power, avec une architecture originale. Il pourrait équiper des lignes de la RATP courant 2018.

Le constructeur français de bus Heuliez, filiale du conglomérat Case New Holland, a choisi les batteries de Forsee Power pour les 500 premiers exemplaires de ses bus électriques GX Elec. Selon l'annonce faite lors des Rencontres nationales du transport public, qui se sont déroulées à Marseille du 10 au 12 octobre, ces bus de 12 et 18 mètres devraient équiper des lignes de la RATP dès le premier semestre 2018, puis plusieurs grandes villes européennes. Mais l'industriel de Bressuire, dans les Deux-Sèvres, veut rester prudent.

Les batteries lithium-ion Zen seront logées sur le toit des bus pour optimiser la capacité d'accueil des passagers. « L'architecture électrique et électronique a été validée, ce qui nous permet de garantir quinze ans de durée de vie », assure Rémi Foyer, dirigeant de Heuliez Bus, qui collabore sur ce projet avec l'assembleur de batteries Forsee Power depuis 2015.

Connecteurs posés sur le toit

Particularité : le duo français a choisi un système de recharge ouvert. Les transporteurs peuvent opter pour une batterie qui se recharge chaque soir ou pour une batterie à charge rapide, qui implique des terminus équipés de chargeurs. « Dans le premier cas, nous sommes sur une prise Combo 2. Pour l'autre, nous misons sur l'OppCharge, un standard en cours de normalisation poussé notamment par Siemens, ABB et Cegelec », précise Christophe Gurtner, PDG de Forsee Power. Les prises OppCharge sont des connecteurs posés sur le toit du véhicule, la charge s'effectuant par contact.

Heuliez table sur une augmentation des commandes de bus électriques en France et en Europe : « E ntre 2.500 et 3.500 par an d'ici à 2020, puis une courbe croissante », anticipe Rémi Foyer, qui a investi plusieurs dizaines de millions d'euros - sans préciser le montant - dans la R&D, la formation et l'aménagement de l'usine de Rorthais pour fabriquer les nouveaux bus GX Elec.

STEPHANE FRACHET

Source : https://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/030697756047-heuliez-embarque-les-batteries-de-forsee-power-sur-le-toit-de-ses-bus-electriques-2122840.php

Partager

Laisser un commentaire :