Transport. Les Ouigo de l'Ouest au coeur de Paris

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 2 mois

Stéphane Rapebach, directeur général de Ouigo | Ouest-France

Les lignes Ouigo séduisent nombre de voyageurs en quête de tarifs compétitifs. À partir du 10 décembre, Ouigo desservira aussi le coeur de Paris à partir de 16 €. Entretien avec Stéphane Rapebach, directeur général de Ouigo.

Les lignes Ouigo séduisent nombre de voyageurs en quête de tarifs compétitifs. À partir du 10 décembre, Ouigo desservira aussi le coeur de Paris à partir de 16 €. Entretien avec Stéphane Rapebach, directeur général de Ouigo.

Ces trajets directement vers le coeur de Paris, c'est une nouvelle stratégie de Ouigo ?

Le but de Ouigo, à sa création en 2013, était de permettre au plus grand nombre d'accéder à la grande vitesse avec des tarifs très attractifs. Les lignes dans l'Ouest, au départ de Rennes et Nantes, ont été lancées en 2016 et nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés. Cette année, Ouigo a transporté près de 7,6 millions de voyageurs sur les 23 lignes en service en France. Ce qui est intéressant à noter, c'est que 50 % de ces voyageurs n'auraient pas pris un TGV classique et préféré un autre moyen de locomotion et un-tiers n'auraient pas voyagé. Ouigo répond donc à une vraie attente. C'est aussi dans cette optique et dans notre volonté d'accroître notre trafic de 25 % d'ici 2020 que nous avons décidé de créer ces nouvelles lignes à partir de Rennes et de Nantes vers Montparnasse Vaugirard. Une gare qui est juste à côté de celle de Paris Montparnasse. Nous espérons, là encore, séduire de nouveaux clients.

Par contre toujours pas de service de restauration à bord et des réservations et achats des billets uniquement en ligne ?

Notre modèle économique est bien de pouvoir proposer des prix les plus attractifs possible. Pour y arriver, les Ouigo roulent d'une façon intensive. Deux fois plus que des TGV et leur capacité voyageur est 25 % plus importante. Si nous devions proposer des services d'achats aux guichets ou proposer de la restauration, nous ne pourrions pas proposer des trajets à tarifs aussi compétitifs. Je rappelle que le principal argument du Ouigo reste ses prix très accessibles dont un tarif unique pour les enfants quel que soit le trajet.

Justement, est-ce qu'il faut réserver longtemps à l'avance ses places pour bénéficier des meilleurs tarifs ?

C'est effectivement conseillé de s'y prendre plusieurs mois à l'avance pour les prix les plus bas. Mais par exemple, pour les futurs Rennes Paris, il reste encore des places à 16 € ainsi que pour les vacances de Pâques et février. Le prix maximum est de 115 € mais 70 % de nos clients dépensent moins de 25 % et seulement 1 % plus de 100 €.

Samuel Nohra

Source : www.ouest-france.fr
Partager

Laisser un commentaire :