Villeneuve-sur-Lot : Une expérimentation de la gratuité des transports publics

La dépêche La dépêche - il y a 11 mois

La gratuité du réseau de transport public sera expérimentée l'année prochaine./ Photo DDM, F.P.

Hier soir, s'est déroulé le dernier conseil communautaire de l'année. 31 dossiers au programme dont le lancement de la gratuité du réseau de transport public et une motion de solidarité pour défendre les territoires ruraux…

31 dossiers donc : du transfert de compétence en matière de création et de gestion d'un crématorium (voir notre édition d'hier) à l'assainissement, en passant par divers aménagements… Mais ce qui retient l'attention, c'est bien le lancement de l'expérimentation de la gratuité du réseau de transport public Elios. En effet, depuis 4 ans, la CAGV gère un réseau qui atteint maintenant sa vitesse de croisière, «1 300 000 voyages l'année dernière, en comptant les scolaires» précise Patrick Cassany. Mais paradoxalement, les recettes commerciales du réseau ne couvrent que 5 % des charges d'exploitation, un chiffre qui peut remettre en cause le renouvellement du contrat actuel qui s'achèvera fin 2018.

Il est donc temps de lancer une expérimentation afin d'augmenter de manière significative la fréquentation du réseau, mais en envisageant une autre solution.

Une expérimentation de la gratuité

«Plusieurs agglomérations ont été confrontées à ce problème, et beaucoup ont opté pour la gratuité du réseau. Nous allons donc, à partir du 7 avril 2018 et pour une durée de 8 mois, expérimenter la gratuité du réseau de transport public. D'autre communauté l'on fait, et le résultat est probant : l'augmentation de fréquentation est significative, et la mise en place de cette gratuité ne pèse pas plus sur les finances» explique Patrick Cassany. Et le président de ne voir que des avantages dans ce système : favoriser l'usage du transport collectif et du coup, susciter de nouveaux usages… Mais aussi «un gain du pouvoir d'achat pour tous, mais aussi plus d'autonomie pour les jeunes qui n'ont pas de moyens de déplacement. cette démarche est aussi favorable aux commerces du centre-ville, puisque le libre-accès au réseau permettra de se rendre plus facilement en ville».

Une motion de solidarité avec le Conseil départemental

«J'ai tenu à présenter cette motion de solidarité pour la survie de la ruralité» explique Patrick Cassany. «Le désengagement de l'État est tel que ce sont les départements ruraux qui en paient le prix fort, trop fort. Ces départements, comme le Lot-et-Garonne, sont littéralement étranglés. Ce n'est pas un problème de gestion du département qui est en cause, mais un vrai problème structurel. Cette motion demande donc à l'État de mettre en place des mesures de compensations pérennes du coût des allocations de solidarité nationale à la charge des départements, notamment ruraux, afin de leur permettre de continuer à investir dans les territoires».

Frédéric Pascaud

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/16/2705823-une-experimentation-de-la-gratuite-des-transports-publics.html

Partager

Laisser un commentaire :