Yvelines : Flexigo, le réseau de transport en milieu rural qui va "tout changer"

Le Parisien Le Parisien - il y a 16 jours

Ce système de transport sur mesure est accessible uniquement sur réservation, via une centrale d’appel, un site Internet et une application mobile. LP/Elisabeth Gardet

Ile-de-France Mobilités et la communauté de communes Gally-Mauldre lancent leur réseau de transport à la demande ce mardi. Il concerne onze communes et 23 000 habitants.

C’est une petite révolution pour ce territoire périurbain. La communauté de communes Gally-Mauldre (23 000 habitants) lance son premier réseau de transport à la demande ce mardi 2 janvier. Baptisé Flexigo, ce service fait figure de pionnier en Ile-de-France : c’est le premier réseau de transport à la demande (TAD) à bénéficier du label « Ile-de-France Mobilités », l’ex Stif (Syndicat des transports d’Île-de-France).

Sept bus seront mis à disposition en heures pleines et trois en heures creuses, avec des dessertes assurées par le transporteur Transdev, partenaire du dispositif. Les équipements sportifs, les quatre gares du secteur (Maule, Mareil-sur-Mauldre, Plaisir et Saint-Nom-la-Bretèche), les centres-villes des onze communes concernées*… Ces bus doivent permettre de rejoindre chaque destination « en moins de 20 minutes », promet le service.

« Dans un premier temps, la priorité sera donnée à l’accès aux gares en heures pleines (de 6 h 30 à 9 heures et de 17 heures à 21 heures), pour faire concurrence à la voiture individuelle et désenclaver les parkings des gares », explique Myriam Brenac, première adjointe à Chavenay et chargée du transport au sein de l’intercommunalité.

Une offre évolutive
Les actifs, les séniors dont le déplacement vers les commerces locaux sera facilité, les jeunes non-motorisés… « Flexigo est un service rendu à l’ensemble des habitants de ce territoire rural. C’est aussi un vrai progrès pour le développement économique local, puisqu’il facilitera l’accès aux entreprises du secteur », résume l’élue.

Pour la briqueterie de Feucherolles, par exemple, le nouveau service est une aubaine. Cette pépinière d’entreprises, qui héberge 58 entreprises au milieu des champs, n’avait aucun arrêt de bus à proximité. Avec Flexigo, les clients pourront descendre à l’arrêt « Collège », situé à 100 m. « J’ai commandé 300 tickets pour les entrepreneurs de la Briqueterie et leurs salariés. Et je rembourserai tous leurs transports sur Flexigo au cours de l’année 2018. Ce service va tout changer ! », applaudit Olivia Allard, à la tête de la Briqueterie.

Le système de réservation obligatoire (lire encadré) doit permettre de faire évoluer l’offre. « Cinquante arrêts sont d’ores et déjà matérialisés sur tout le territoire. Le bilan statistique, basé sur l’analyse des réservations, sera capital pour améliorer le dispositif » souligne Myriam Brenac.

Ce service de transport sur mesure est le fruit d’une enquête conduite en 2014 sur les besoins des habitants. Et d’un travail d’audit mené pendant deux ans par le bureau d’études Iter. Cofinancé par Ile-de-France Mobilités et la communauté de communes Gally-Mauldre, Flexigo nécessitera un budget d’1 M€ par an.

Elisabeth Gardet

Source : www.leparisien.fr
Partager

Laisser un commentaire :