La Ville vient de renouveler sa confiance à Transports d’Eure-et-Loir pour son réseau urbain

L'Echo Républicain L'Echo Républicain - il y a 6 mois

L’année 2018 va amener plusieurs nouveautés au réseau des transports urbains Nosbus

Le réseau des bus urbains de Nogent-le-Rotrou va évoluer tout au long de cette année. Avec de nouvelles dessertes et de nouveaux services pour les usagers.

Le réseau des bus urbains de Nogent-le-Rotrou va vivre une cure de jouvence dans les mois qui viennent. Profitant de l'échéance du contrat de délégation de service public, la Ville a profité de l'occasion « pour remettre tout le réseau à plat », comme le confirme Guy Bocquillon, conseiller municipal délégué en charge du dossier des transports urbains.

La Ville a en tout cas renouvelé pour dix ans sa confiance au délégataire Transports d'Eure-et-Loir et un certain nombre d'améliorations vont petit à petit se mettre en place avec l'aboutissement de toutes ces nouveautés qui se concentrera à la rentrée scolaire de septembre prochain.

1 Nobus devient Nosbus. Ce qui sera sans doute le plus visible, le réseau change de nom. Guy Bocquillon explique : « La consonance anglaise de No Bus n'était pas un avantage pour la marque. Du coup, avec "S", le pronom possessif facilite l'appropriation du réseau par les usagers ».

2 Correspondance avec les lignes TER. Sur les deux principales qui relient dans chaque sens le centre hospitalier de Nogent, sur le plateau Saint-Jean, au centre commercial du Perche (Intermarché), en desservant le centre-ville, la gare et tout le quartier des Gauchetières. « Sur ces deux axes structurants, l'idée a été d'instaurer de meilleures correspondances avec la desserte TER de la gare SNCF de Nogent », assure Guy Bocquillon. Les deux lignes de transport scolaire qui tournent matin et soir sont maintenues. Tout comme la navette de Margon qui fonctionne les mercredi et samedi.

3 Une desserte de la gare vers la zone de l'Aunay. « C'est une demande qui nous vient des entreprises installées sur cette zone de l'Aunay lors d'une enquête que nous avons réalisée en fin d'année, raconte Guy Bocquillon. Plus de 700 emplois sont déjà concernés et il existe des projets de développement ». Selon Harold Huwart, conseiller municipal délégué au développement économique, « Ce sont des entreprises qui emploient une main-d'œuvre qui a parfois des problèmes de mobilité ou qu'elles ne trouvent pas toujours sur place à Nogent. ll sera donc plus aisé pour elle de pouvoir recruter des personnels qui prennent le train puis le bus ».

4 Renouvellement des véhicules. Le parc actuel des bus urbains va être complété en cours d'année par deux nouveaux engins qui vont d'abord offrir plus de confort aux usagers, notamment pour ce qui est des personnes à mobilité réduite. Des bus de 26 places, plus courts et donc plus maniables en ville mais surtout beaucoup moins gourmands en gazole. « L'économie escomptée est évaluée à 18.000 litres de gazole par bus et par an », assure Guy Bocquillon. Les bus de plus grande capacité seront en revanche conservés pour assurer les lignes scolaires.

5 De l'information en temps réel. Tous ces efforts de modernisation du réseau vont aussi intégrer un système d'information des voyageurs en temps réel ainsi que des systèmes d'information embarqués à destination des malentendants et des malvoyants. Le mobilier de plusieurs arrêts va être renouvelé et certains vont être équipés de bornes d'information et d'écrans. Le réseau Nosbus va aussi être le premier réseau de cette taille en Eure-et-Loir à bénéficier d'un système d'information dynamique des voyageurs qui leur indiquera notamment la position de leur bus en temps réel.

Stéphane Marchand

Source : http://www.lechorepublicain.fr/nogent-le-rotrou/transport/2018/01/04/la-ville-vient-de-renouveler-sa-confiance-a-transports-deure-et-loir-pour-son-reseau-urbain_12689239.html

Partager

Laisser un commentaire :