Le secteur du transport combiné met la pression sur les pouvoirs publics

Transport Info Transport Info - il y a 11 mois

Si le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé, fin 2017, la reconduction des aides au transport combiné sous un régime différent, les professionnels du secteur aimeraient y voir plus clair.

Le GNTC réclame comme préalable « le maintien, voire le renforcement du soutien financier de l’Etat pour la période de 2017-2022 au minimum de 30 millions d’euros par an ». Autres revendications formulées dans un communiqué du 9 janvier : le gel du prix des sillons qui doit augmenter de façon sensible chaque année, l’autorisation du 46 tonnes pour les acheminements routiers ou encore un service minimum pour les marchandises afin de minimiser « le fléau des grèves de 59 minutes ». De leur côté, trois opérateurs, T3M, Froidcombi et VIIA (l’entité de la SNCF qui exploite les autoroutes ferroviaires) alertent sur le projet de grille tarifaire « contre-incitative » de SNCF Réseau qui prévoit, selon eux, une tarification à la tonne pour les trains de fret. A leurs yeux, cela pénaliserait les trains longs de 850 mètres qu’ils ont développés ces dernières années.

SNCF Réseau « entrave les efforts de compétitivité déployés par les entreprises ferroviaires pour capter des flux à la route » regrettent-ils dans une tribune rendue publique mi-janvier. Les trois opérateurs l’avaient adressée quelques jours avant au cabinet d’Elisabeth Borne, à Jean-Cyril Spinetta chargé d’une mission sur le ferroviaire ainsi qu’au patron de l’Arafer, Bernard Roman.

Nicolas Lebauju

Source : http://www.transportinfo.fr/secteur-transport-combine-met-pression-pouvoirs-publics/

Partager

Laisser un commentaire :