Transports : où l'Etat va-t-il trouver 600 millions d'euros par an pour rénover ses infrastructures

LCI LCI - il y a 21 jours

Pour entretenir ou améliorer les infrastructures de transport "du quotidien", l'Etat devra dépenser entre 48 et 80 milliards d'euros sur 20 ans, selon les conclusions du Conseil d'orientation des infrastructures remises au gouvernement jeudi. Le scénario intermédiaire nécessiterait à lui seul un effort supplémentaire de 600 millions par an, comme le détaille à LCI le député LREM Matthieu Orphelin, alors que le gouvernement s'est engagé à ne pas créer de taxe.

Pas d'amélioration dans les transports sans de nouveaux financements. Dans ses conclusions remises jeudi 1er février à la ministre des Transports Elisabeth Borne, la Commission d'orientation des infrastructures, présidée par l'ancien député du Calvados Philippe Duron, envisage trois scénarios qui permettraient d'anticiper les besoins en mobilité des Français dans les deux prochaines décennies. 

L'audit, qui doit servir de base de réflexion en vue de la loi sur les mobilités, prévue pour avril après une concertation, hiérarchise les grands projets d'infrastructures (lignes ou noeuds ferroviaires, axes routiers, liaisons fluviales...), en abandonne d'autres, et propose trois hypothèses allant de la moins ambitieuse à la plus onéreuse. Dans un premier cas de figure, correspondant aux engagements actuels de l'Etat (sans compter la contribution des collectivités et du privé), il faudrait maintenir un investissement de 48 milliards d'euros sur 20 ans.

Rénover l'existant

Dans le second scénario, qui répondrait aux engagements d'Emmanuel Macron en matière d'améliorations des transports du quotidien, l'Etat devrait engager 60 milliards d'euros sur 20 ans. Ce scénario permettrait notamment de rénover certains réseaux routiers et ferroviaires, pour répondre notamment à des problèmes d'infrastructures illustrés récemment par les pannes à la gare Montparnasse, à Paris. Un dernier scénario, d'un montant de 80 milliards d'euros sur 20 ans, serait plus volontariste en termes de grands projets de transport mais poserait une question de recettes complémentaires. 

Vincent Michelon

Source : https://www.lci.fr/politique/transports-train-rail-gare-sncf-ou-trouver-600-millions-d-euros-par-an-pour-renover-les-infrastructures-2077533.html

Partager

Laisser un commentaire :