A bord du premier bus 100% électrique du Luxembourg

France 3 Régions - Actualités France 3 Régions - Actualités - il y a 14 jours

Six bus Citea LLE-99 Electric desservent la ligne 305. / © Christophe Chohin

Le gouvernement luxembourgeois a inauguré officiellement hier la ligne de bus RGTR 305 entre Bettembourg et Dudelange. Sa particularité ? Elle est 100% électrique, grâce à l'achat de six bus nouvelle génération.

Eoliennes, panneaux solaires, villes silencieuses. La vidéo de présentation des bus électriques Citea ne fait pas dans la demie mesure lorsqu'elle imagine l'avenir vert des zones urbaines. Un avenir que le Luxembourg souhaite proche, obsédé par la mise en place de sa troisième révolution industrielle, sans même être passé par la deuxième, et une transition de sa mobilité.

L'inauguration de la ligne 305 RGTR par le ministre des Infrastructures et du Dvéloppement durable, François Bausch, se voulait ainsi symbolique. « Nous voulons décarbonner les transports », annonce-t-il ainsi. Entre le tramway inauguré le 10 décembre[1] et cette ligne de bus interurbains, tout est question de symbole, alors que les routes du Grand-Duché ne décongestionnent pas et que les routiers de toute l'Europe y font leur plein de diesel.

La ligne 305 relie Bettembourg à Dudelange, dans le sud du pays. Elle est concédée aux Voyages Emile Weber qui poursuivre leur travail sur l'électromobilité, après l'Urevo de Luxembourg, bus hybride à double articulation.

Quand on parle d’électromobilité, il faut penser à l’autonomie mais aussi aux infrastructures. La ligne 305 se prêtait parfaitement à ce projet

note Cyrille Horper, responsable communication mobilité chez Emile Weber.


Chaque bus aura coûté 450000 euros, près du double d'un bus à moteur thermique. 700000 euros ont également été nécessaire à l'installation du système de rechargement. Soit une facture de 3,4 millions d'euros.

Une autre ligne, la 290 entre Luxembourg et Merch, roulera à l’électrique dès le mois de juillet, pour la partie concédée à Emile Weber.

Nos premières impressions

A bord du bus, tout le confort de l'électrique est au rendez-vous. Finis, les à-coup de la boîte de vitesse. Quant au moteur, on ne l'entend pas, à part le léger sifflement propre à la technologie. La principale nuisance sonore vient du roulement des pneus sur la route, mais aussi des autres passagers...

Christophe Chohin

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/lorraine/bord-du-premier-bus-100-electrique-du-luxembourg-1419489.html

Partager

Laisser un commentaire :