Hyperloop, le projet fou de transport en capsule d'Elon Musk

Challenges Challenges - il y a 11 jours

Prototype conçu par Hyperloop Transportation Technologies. Depuis 2013, des dizaines de projets ont été lancées partout dans le monde à l’initiative d’Elon Musk, qui a mobilisé les meilleures universités. SDPHTT/JUMPSTARTFUND

Le projet fou de transport en capsule propulsée à plus de 1 000 km/h imaginé par Elon Musk s’est mué en véritable course technologique. Après un coup de génie.

Que le meilleur gagne ! Considéré à l'origine comme de la science-fiction, Hyperloop, le projet fou de transport en capsule propulsée à plus de 1 000 km/h imaginé par Elon Musk[1], s'est transformé en véritable course technologique. Grâce à un coup de génie : sachant qu'il n'aurait pas le temps de faire aboutir toutes ses idées, le PDG de Tesla et fondateur de SpaceX a choisi en 2013 de mettre en ligne ses recherches sur un nouveau mode de transport hybride entre l'avion et le train et de les laisser en " open source ". Libre à chacun d'y puiser et de construire son propre Hyperloop. Dans le même temps, le milliardaire fantasque a lancé un concours international auprès des meilleures universités américaines et européennes afin d'accélérer la réalisation de prototypes.

Résultat, ceux qui trouvaient l’idée complètement folle il y a cinq à six ans ont depuis ravalé leurs critiques : des dizaines de projets ont été lancées partout dans le monde. Si l’entreprise cofondée par Dirk Ahlborn et Bibop Gresta, Hyperloop Transportation Technologies (HTT), a été créée dès le début de l’aventure Hyperloop en 2013, elle fait désormais face à la concurrence de la start-up californienne, Hyperloop One. Lancée en 2015, cette dernière - qui a reçu le soutien du milliardaire Richard Branson - assure pouvoir commercialiser son train du futur à l’horizon 2021, après avoir réussi un troisième test dans le Nevada, en décembre dernier. La société a déjà levé plus de 80 millions de dollars auprès d’investisseurs comme General Electric, mais aussi de la SNCF. « Le TGV a mis une quinzaine d’années à être développé, là nous sommes plutôt sur un timing de quatre à cinq ans, expliquait récemment Guillaume Pepy, interrogé sur l’intérêt d’une telle participation pour la compagnie française. Cette façon d’innover, très collaborative et très ouverte avec des délais raccourcis, nous intéresse particulièrement », ajoutait le PDG français à la recherche de moyens pour transformer la SNCF de l’intérieur. Curieusement, c’est surtout le transport des marchandises en container qui pourrait profiter des premières expériences sur cette nouvelle technologie. Avant de faire voyager des passagers à la vitesse de Mach 1 dans des tubes en acier à basse pression, il faudra sans doute attendre encore un peu…

Des Français dans l’aventure

Même si la majorité des avancées se font aux Etats-Unis, la France est aussi dans les starting-blocks : de passage à Paris en octobre dernier, l’excentrique patron de HTT, Bibop Gresta, se félicitait de la signature d’une convention avec la région Occitanie, Toulouse Métropole et l’Etat pour implanter un centre de R & D ainsi qu’une piste d’essai sur l’ancienne base de Francazal. Le 12 janvier, c’était au tour de Sébastien Gendron, le patron de l’entreprise canadienne TransPod Hyperloop, de débarquer en France. A Limoges, où cet ex-ingénieur d’Airbus cherche à réunir les conditions techniques et le financement pour implanter une piste d’essai de 3 kilomètres pour son train supersonique.

Car, au-delà des problèmes technologiques, reste surtout celui des coûts, souvent faramineux dès lors qu’il s’agit d’infrastructures pour la grande vitesse. Invité en novembre 2015 au Sommet de l’économie de Challenges en compagnie de Brogan Bambrogan, le cofondateur d’Hyperloop One, Guillaume Pepy avait fait un calcul édifiant : 100 millions de dollars par kilomètre, contre 20 à 35 pour le TGV. Le genre de chiffres qu’il ne vaut mieux pas trop mettre en avant en France actuellement quand il s’agit de transport.

Pauline Damour

Source : https://www.challenges.fr/entreprise/transports/hyperloop-le-projet-fou-de-transport-en-capsule-d-elon-musk_566324

Partager

Laisser un commentaire :