FlixBus lance sa marque de train en Allemagne

Le Figaro Le Figaro - il y a 9 mois

FlixTrain se lance en Allemagne. FlixTrain

La start-up allemande met sur les rails ses propres trains outre-Rhin. À partir du 24 mars, elle proposera d'effectuer un trajet Hambourg-Cologne via Düsseldorf, avec des tarifs à partir de 9,99 euros.

Après le bus, le train. Cinq ans après sa création, la start-up allemande FlixBus[1] lance sa marque FlixTrain, avec l'intention de «prouver qu'il est possible de rendre le train tout aussi accessible» que la route. À partir du 24 mars, elle proposera d'effectuer un trajet Hambourg-Cologne via Düsseldorf, dans des trains portant ses couleurs. Prix proposé: à partir de 9,99 euros.

Dès la mi-avril, l'entreprise élargira son offre à la ligne Berlin-Stuttgart, via Francfort. Là aussi, elle aura des rames à sa marque, après le succès de la commercialisation de billets sur sa plateforme de vente pour ce trajet -depuis août, en partenariat avec Leoexpress, un opérateur ferroviaire tchèque.

«Avec FlixBus, nous avons su démontrer que la mobilité n'était pas synonyme de cherté, lance André Schwammlein, cofondateur et PDG de FlixBus. Avec FlixTrain, nous appliquons la même recette: une coopération avec un partenaire privé indépendant et expérimenté dans le ferroviaire permettant de combiner le meilleur des deux mondes, celui de la technologie et de l'industrie.» Les habitués des cars FlixBus retrouveront dans les trains Wi-Fi gratuit et prise à chaque siège. Un service de snacking à bord sera proposé.

«Pas l'intention de venir sur le marché français du train»

«Que ce soit pour le bus comme le train, nous travaillons toujours en partenariat, explique Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus France. Nous ne sommes propriétaires ni des trains ni des bus. Nous ne nous chargeons pas non plus de les faire rouler. Notre valeur ajoutée, c'est notre plateforme de commercialisation, notre marque et notre capacité à aller chercher des clients partout où ils se trouvent.»

Si FlixBus peut se lancer dans le train en Allemagne, c'est parce que le marché ferroviaire est ouvert à la concurrence depuis 1994. Sur les deux liaisons Hambourg-Cologne et Berlin-Stuttgart, la start-up se mesurera à la Deutsche Bahn. Se prépare-t-elle à arriver en France, avec l'ouverture du marché français du rail en 2020? «En l'état actuel, nous n'avons pas l'intention de venir sur le marché français du train, assure Yvan Lefranc-Morin. Pour une raison très simple: ne serait-ce que sur le marché des cars, nous constatons une distorsion de concurrence très forte entre l'opérateur privé que nous sommes et OuiBus. La filiale de la SNCF[2], financée par l'État, bénéficie d'un accès que nous jugeons inéquitable aux gares routières.»

«Les actionnaires de FlixBus, constatant que la concurrence ne fonctionne pas sur le car en France à cause de la SNCF, ne prendront pas le risque d'investir dans le train, tant que nous n'aurons pas des gages de concurrence saine et équitable de la part du gouvenement», insiste le dirigeant. L'an dernier, les cars FlixBus ont transporté 5,2 millions de passagers dans l'Hexagone.

Mathilde Visseyrias

Source : http://www.lefigaro.fr/societes/2018/03/07/20005-20180307ARTFIG00015-flixbus-lance-sa-marque-de-train-en-allemagne.php

Partager

Laisser un commentaire :