Vannes. Une station gaz pour les poids lourds au Prat

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 1 mois

Les premiers camions roulant au gaz naturel ont pu faire le plein cette semaine avenue Paul Dupleix sur la zone du Prat. | Ouest-France

L’installation des bornes de recharges électriques terminées, Morbihan énergie installe des stations gaz. Après Locminé, la deuxième du Morbihan vient d’ouvrir sur la zone du Prat à Vannes.

Le diesel de plus en plus banni, les poids lourds vont pouvoir rouler au gaz naturel dans le Morbihan. Après Locminé en 2017, Vannes a inauguré ce vendredi sa première station de distribution de gaz naturel véhicule (GNV). Les camions, bus et autres véhicules professionnels roulant au gaz peuvent y faire le plein. La station est calibrée pour recevoir jusqu’à quatre camions en même temps pour des pleins qui durent un petit quart d’heure, comme pour du diesel. Les chauffeurs ont le choix entre trois types de gaz, du méthane classique (comme le gaz de ville), du bio méthane issu de méthaniseurs locaux ou un mélange des deux.

Du gaz pour remplacer le diesel
« Le gaz coûte entre 15 et 20 % moins cher que le diesel », fait savoir Christophe Laly, directeur de 56 Énergies qui espère voir une vingtaine de camions faire le plein chaque jour ces premières semaines avant que la fréquentation ne passe à plus d’une cinquantaine d’ici quelques années. « Il n’y avait pas de station. Comme pour les voitures électriques, il a fallu amorcer la pompe, explique Jo Brohan, président de Morbihan énergies. Tout propriétaire hésite à acheter un véhicule s’il n’est pas sûr de pouvoir le ravitailler ! » Avec deux pompes dans le Morbihan, à Locminé et Vannes, et bientôt une dizaine dans la Bretagne, les transporteurs vont pouvoir être rassurés.

Premier à se montrer intéressé par le GNV, Régis Denoual, à la tête de la société de transport du même nom à Elven, a déjà acheté un camion roulant au gaz et en a commandé deux de plus. « Il y a un réel intérêt écologique et nos clients sont demandeurs de transports plus propres. Le coût à l’achat est plus important (de l’ordre de 30 %), mais il l’est moins sur l’exploitation avec un retour sur investissement sur deux à trois ans », calcule le chef d’entreprise qui se spécialise sur la logistique et la redistribution sur les villes.

Gaz made in Elven
Des villes dont les élus prennent de plus en plus d’arrêtés limitant le diesel. Le gaz permet de limiter les rejets de particules. Son seul inconvénient ? Son autonomie, de l’ordre de 400 km, contre 1 000 pour un moteur diesel… Du coup, le gaz sera privilégié pour du transport local ou régional. Outre les sociétés de messagerie comme Denoual, les compagnies de transports par bus ou de ramassage des ordures ménagères commencent à s’équiper. Des véhicules qui pourront bientôt rouler au gaz local. La station sera bientôt ravitaillée par l’unité de méthanisation qui sera mise en service d’ici 2020 à Elven.

Source : www.ouest-france.fr
Partager

Laisser un commentaire :