L'application de covoiturage Karos lève 4,2 millions d'euros

L'Usine Digitale L'Usine Digitale - il y a 1 mois

Karos revendique aujourd'hui 110 000 utilisateurs inscrits dont 20 000 actifs toutes les semaines. © Karos

Spécialisée dans les trajets courte distance entre le domicile et le lieu de travail, la start-up Karos a annoncé le 16 avril qu'elle a récolté 4,2 millions d'euros lors de sa seconde levée de fonds.

La start-up Karos, spécialisée dans le covoiturage entre le domicile et le lieu de travail, annonce une levée de fonds de 4,2 millions d'euros ce lundi 16 avril. Participent à cette seconde levée des investisseurs historiques et des investisseurs privés comme Franck Le Ouay, co-fondateur de Criteo[1], Charles Egly, co-fondateur de Younited Credit, Xavier Niel ou encore Aster, Alto Invest, Aglaé Ventures et Financière Saint James. La start-up fondée en 2014 avait déjà levé 1,6 million d'euros par le passé.

500 000 utilisateurs d'ici le deuxième semestre 2019

L'application développée par Karos a plusieurs particularités. Elle est multimodale, c'est-à-dire qu'elle propose aux utilisateurs des déplacements combinant le covoiturage et les transports en commun. Surtout, Karos a mis en place un système de mise en relation parfaitement automatique. Concrètement, un assistant de mobilité analyse les habitudes de déplacement des utilisateurs et leur propose des passagers qui empruntent le même parcours. L'application anticipe l'heure et le lieu de départ ainsi que le trajet utilisé et propose des co-voitureurs en fonction de ces données.

Pourquoi cette nouvelle levée de fonds ? Karos connaît en ce moment "une accélération très forte de sa communauté d'utilisateurs avec une croissance hebdomadaire de 8% depuis 18 mois", explique à L'Usine Digitale Olivier Binet, co-fondateur de Karos. La jeune pousse revendique aujourd'hui 110 000 utilisateurs inscrits dont  20 000 actifs toutes les semaines et souhaite "multiplier ce chiffre par cinq dans les douze à quinze mois qui viennent", annonce le dirigeant, soit 500 000 utilisateurs d'ici le deuxième semestre 2019. Les journées de grève à la SNCF peuvent même leur donner un petit coup de pouce[2] : "le premier jour Karos a enregistré deux fois plus de co-voiturages et environ la moitié de ces nouveaux utilisateurs reste des co-voitureurs actifs après la grève", détaille Olivier Binet.

Accélération du processus commercial

En parallèle la start-up veut "accélérer le processus commercial auprès des entreprises et des collectivités territoriales", ajoute-t-il. Sur le prix fixé à 10 centimes le kilomètre, Karos ne prend aucune commission. La start-up "n'a pas vocation à faire payer une commission aux utilisateurs mais à les faire sponsoriser par leur entreprise ou une collectivité territoriale" à travers les solutions Karos Entreprises et Karos Territoires. Les usagers sponsorisés bénéficient d'avantages exclusifs comme un retour garanti en VTC ou des places de parking réservées. Les entreprises et collectivités territoriales, quant à elles, mettent en place un plan de mobilité avec l'instauration de cette application (plan de mobilité obligatoire pour les entreprises de plus de 100 salariés) et elles peuvent y apposer leur propre marque et bénéficier de l'expertise de Karos pour chercher plus d'utilisateurs.

Karos s'intéresse aussi à l'international. Grâce à cette nouvelle levée de fonds, Karos espère mener au moins un premier test à l'étranger. Mais pour savoir quelle ville a été choisie par la jeune pousse française, il va encore falloir attendre un peu.

LÉNA COROT 

Source : https://www.usine-digitale.fr/article/l-application-de-covoiturage-karos-leve-4-2-millions-d-euros.N680719

Partager

Laisser un commentaire :