Angers Loire Métropole va convertir la moitié de ses bus au biogaz

Gaz-Mobilité Gaz-Mobilité - il y a 1 mois

Inauguration de l'unité de méthanisation de La Baumette (crédit : Angers Loire Métropole)

Angers Loire Métropole a inauguré le 9 avril dernier un site de méthanisation et d’injection de biogaz sur le site de la station d’épuration de la Baumette. Produit à partir des déchets organiques, ce gaz vert servira notamment à alimenter une future flotte de bus fonctionnant au gaz naturel.

« En 2020, nous n’achèterons plus de bus au diesel. Progressivement, la moitié de notre parc de bus sera converti au GNV » a annoncé Christophe Béchu, le maire d’Angers, lors de l’inauguration de la station.
 
Capable de traiter près de 2.300.000 m3 de biogaz brut, l’unité de méthanisation de la Baumette pourra injecter jusqu’à 1.500.000 m3 de biométhane dans les réseaux de GRDF[1]. Un volume équivalent à la consommation de 70 bus au gaz naturel, sur la base de 3.750.000 km parcourus et une consommation de 40 m3 /100 km. D’où l’ambition du conseil communautaire d’entamer progressivement la conversion au GNV de la moitié de sa flotte aujourd’hui constituée de 159 bus.
 
Si elle ne détaille pas encore le calendrier de ce déploiement, la métropole précise qu’une station de ravitaillement sera prochainement intégrée au dépôt de Saint-Barthélemy d’Anjou pour l’alimentation des bus.
 
En parallèle, Angers Loire Métropole songe à convertir ses bennes à ordures ménagères (BOM), indiquant avoir entamé des discussions avec ENGIE pour l’implantation d’une station-service ouverte à tous les opérateurs de transports comme aux véhicules de la collectivité.

Michael TORREGROSSA

Source : http://www.gaz-mobilite.fr/actus/angers-va-convertir-moitie-bus-gaz-naturel-gnv-1927.html

Partager

Laisser un commentaire :