Lamballe. En 2020, le réseau de transport adapté à un vaste territoire

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 6 mois

Le futur exploitant aura pour mission d’améliorer la cohérence de l’offre de transport sur tout le territoire. | DR

Lors du conseil communautaire de Lamballe Terre et Mer (Côtes-d’Armor) qui s’est tenu hier soir, la réorganisation du réseau de transports en commun sur tout le territoire a été débattue. Refonte de Distribus, intégration du réseau Tibus, multiplication des dessertes touristiques vers la côte…. L’enjeu est de taille car ce service doit permettre de rendre attractif le bassin de vie.

Le contrat actuel de délégation du service transport doit prendre fin en décembre 2019. Aussi, les élus de Lamballe Terre et Mer anticipent.

Lors du conseil communautaire, ils se sont penchés sur le mode de gestion qu’il convient d’adopter en 2020. Ils ont retenu la gestion par concession de service public (CSP).

Daniel Baron, vice-président en charge de l’habitat et du transport a rappelé l’enjeu de ce dispositif qui doit « participer à l’économie du territoire » et servir au mieux tous les habitants de façon équitable. « Mais rien n’est figé », a mentionné le président Loïc Cauret.

Le futur exploitant aura pour mission d’améliorer la cohérence de l’offre de transport sur tout le territoire. Il devra être en mesure de structurer un réseau unique de lignes régulières et scolaires, d’harmoniser du transport à la demande, de fluidifier des navettes touristiques.

Le coût ? Pour l’instant, la fourchette est large, entre quatre et huit millions d'euros. « Mais pour combien de personnes transportées ? Et qui va payer dans le cadre de l’évolution du versement transport ? », a demandé Stéphane Sallier-Dupin, conseiller communautaire (LR).

De son côté, Pascal Pellan (Pléneuf-Val-André) appelle à la prudence. « Il ne faut pas charger davantage les entreprises qui calculent cette cotisation transport d’après le montant de la masse salariale. » Le président Cauret a rappelé que le prix du marché et la dépense réelle seront différents.

Catherine Lemesle

Source : www.ouest-france.fr
Partager

Laisser un commentaire :