Transports à Rennes. Une trentaine de stations en moins pour le Vélostar

Ouest France.fr Ouest France.fr - il y a 3 mois

Les stations Vélostar (ici, place de la République) vont être toutes équipées d’un lecteur de carte bancaire. | Ouest-France

Jeudi dernier, lors du conseil de Rennes métropole, l’opposition s’est étonnée de voir les vélos en libre-service perdre des stations. Elles vont passer de 83 à 54, soit une trentaine en moins.

Le vélo en libre-service (Vélostar) fait partie des solutions de mobilité proposées aux Rennais mais aussi aux visiteurs de passage. Plutôt pratique, il suffit d’emprunter un vélo dans l’une des stations disséminées à travers les quartiers. Sauf que le nombre de stations va diminuer d’ici la rentrée, en passant de 83 à 54. Soit une trentaine en moins.

L’opposition s’interroge
Antoine Cressard a fait part de son étonnement, jeudi soir, lors du conseil métropolitain. « Pourquoi les supprimer au lieu de les repositionner ? interroge l’élu de l’Union de la droite et du centre, qui siège dans l’opposition. Ce choix est en contradiction avec les objectifs fixés par le Plan Vélo 2020 de la Ville de Rennes. Et il touche les quartiers les plus éloignés du centre-ville. »

Dans certaines stations, un vélo loué par jour...
Contacté par ailleurs, le directeur de la mobilité et des transports à Rennes métropole rappelle que la nouvelle Délégation de service public (DSP) pour la période 2018-2024 a été l’occasion de dresser un bilan du côté des utilisateurs. « Des stations fonctionnement bien, d’autres moins, observe Éric Diserbeau. Certaines enregistrent à peine une location de vélo par jour. On a fait le choix de conserver des stations quand il y a une réelle utilisation. » Généralement en centre-ville, là où il est difficile de stationner son véhicule personnel. Ou la nuit, en complément du réseau Star (bus et métro).

Le succès du vélo à assistance électrique
À côté de cela, le vélo à assistance électrique en location longue-durée connaît un véritable engouement. Le parc va passer de 1 000 à 1 800 vélos, à comparer avec les 220 disponibles en 2013… « Il est utilisé sur des distances plus importantes, c’est une vraie offre alternative pour diminuer la voiture solo. »

Un service amélioré à la rentrée
Pas question pour autant de laisser tomber le bon vieux vélo en libre-service. « On va passer à 54 stations, mais avec un service amélioré. Elles seront toutes équipées d’un lecteur de carte bancaire, plus pratique pour les usages occasionnels. » Le nombre de vélos, lui, va passer de 900 à 700. Une offre considérée comme suffisante pour répondre à la demande.

Source : www.ouest-france.fr
Partager

Laisser un commentaire :