A Portland, une seule application pour tous les moyens de transport

Les Echos Les Echos - il y a 7 mois

A Portland, une seule application pour tous les moyens de transport - Moovel Group

Moovel app, créé par une filiale du groupe Daimler, veut être un « guichet unique » pour tous les déplacements de ses utilisateurs. L'application est testée à Portland et dans plusieurs villes aux Etats-Unis et en Europe.

A Portland, dans l'Oregon, le trafic est particulièrement dense. En heure de pointe, un conducteur met en moyenne 34 minutes de plus qu'en heure creuse pour rejoindre sa destination. A titre de comparaison, un conducteur perd 40 minutes en heure de pointe à Paris. Si les alternatives à la voiture sont nombreuses à Portland, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Partant de ce constat, moovel - filiale du constructeur automobile Daimler - a développé une application multimodale pour faciliter les déplacements.

Moovel app a d'abord été lancée en novembre 2015 en Allemagne, patrie de Daimler. En 2017, cette application voit le jour à Portland. « Portland a un solide réseau de transports en commun : bus, tramway, métro, train de banlieue... Cette ville était un excellent terrain d'essai pour notre application », explique Nat Parker, PDG[1] de moovel Amérique du Nord.

L'application se veut un guichet unique de la mobilité

L'application organise un trajet en prenant en compte tout le réseau de transports en commun et le VTC Uber. Les trajets sont proposés suivant le taux d'occupation des rames ou des bus, le temps de trajet et son coût. Moovel app est en partenariat avec Uber et compare ainsi l'heure d'arrivée d'une voiture avec celle des transports en commun. Puis elle renvoie vers les applications partenaires pour acheter son ticket de bus ou commander une voiture. Une fois le trajet réservé, l'application avertit l'utilisateur lors de l'arrivée de son mode de transport. Une deuxième notification est envoyée pour prévenir le voyageur, par exemple plongé dans un livre ou ses e-mails, de descendre à la prochaine station. L'application reçoit également en temps réel les changements d'horaire ou éventuels retards.

« Elle fournit précisément les temps d'attente de tous les moyens de transport de la ville et indique même les stations fermées pour cause de travaux », témoigne Natasha Tandler, habitante de Portland. « Mais l'application ne propose que les trajets considérés comme les plus rapides. Elle m'a conseillé de prendre le bus pour rentrer du travail, alors qu'il est plus efficace de combiner tramway puis bus », nuance-t-elle. Moovel app se révèle toutefois « très pratique » pour cette jeune femme attentive à son empreinte écologique.

En Allemagne, à Hambourg et Stuttgart, l'application va encore plus loin. Elle ne redirige pas vers les sites partenaires mais permet de payer directement son moyen de transport. « L'objectif de moovel app est de créer un guichet unique de la mobilité urbaine, où les résidents peuvent chercher, réserver et payer pour une grande variété de services : transports en commun, covoiturage, location de vélo, taxi... » explique Nat Parker, PDG de moovel Amérique du Nord.

Commission sur les trajets

La création de l'application a été prise en charge par GlobeSherpa, une start-up[2] qui avait déjà travaillé avec Portland. La ville a été un de ses premiers clients en lui demandant de créer une application pour son réseau de tramways, puis pour TriMet, le réseau de métro local, en 2013. En 2016, le groupe moovel rachète GlobeSherpa et le fusionne avec RideScout, une start-up d'Austin spécialisée dans la planification d'itinéraires. De cette fusion naît moovel Amérique du Nord.

Depuis, le groupe continue à travailler avec Portland. Moovel prend notamment une commission sur les trajets en transports en commun et dialogue avec la ville quant à ses besoins. « Moovel discute régulièrement avec le Bureau des transports de Portland au sujet de la mobilité urbaine. Tous les jours, les villes font face à des problèmes d'embouteillages et d'accessibilité des transports. Portland connaît ces mêmes problèmes, et son trafic va s'aggravant. Nous pensons qu'il est temps de réinventer la mobilité », affirme Nat Parker. Moovel app est aussi testé dans d'autres villes américaines et européennes, comme Amsterdam, Helsinki, Barcelone, Austin et Boston.

Des plates-formes de services pour les transporteurs et les VTC

En parallèle de cette application dédiée aux usagers, moovel développe également deux plates-formes destinées aux opérateurs de transport. La plate-forme moovel transit réunit six applications qui permettent par exemple de vendre des titres de transport numériques, de contrôler plus facilement les voyageurs ou de leur proposer un moyen de transport pour les derniers mètres les séparant de leur point d'arrivée. Les agences de transport public peuvent souscrire à cette plate-forme pour proposer les applications à leurs utilisateurs. TriMet, le métro de Portland, a par exemple souscrit à cette offre, comme seize autres agences de transport aux Etats-Unis.

Enfin, la plate-forme moovel on-demand regroupe trois applications développées pour les conducteurs de navettes et de VTC. Le PDG de moovel Amérique du Nord affirme être en discussion avec plusieurs villes en Europe et aux Etats-Unis pour y implanter ces services.

Amélie Petitdemange 

Source : https://www.lesechos.fr/thema/0301666548776-a-portland-une-seule-application-pour-tous-les-moyens-de-transport-2177572.php

Partager

Laisser un commentaire :