Nouvelle-Aquitaine : le Syndicat mixte des transports en piste le 10 juillet

SudOuest.fr SudOuest.fr - il y a 5 mois

A terme, la mise en place d'une billetterie unique, permettrait de simplifier l'achat de titres de transport, qu'on monte dans un car, un TER ou le tramway bordelaisTHIERRY DAVID

Outre le Conseil régional, il réunit 21 agglomérations dont Bordeaux-Métropole

Vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine, délégué aux transports, Renaud Lagrave a mené les débats ce matin à Pessac de la deuxième Conférence régionale permanente sur la mobilité. Une réunion qui regroupait une centaine de participants (élus, professionnels, associatifs) et clôturait la seconde phase des ateliers sur les volets transports et mobilités dans le cadre du Schéma Régional d’aménagement, de développement durable et de l’égalité des territoires (SRADDET).

Le SRADDET, précisons-le, n’est pas une spécialité régionale comme le cannelé ou le pruneau mais un outil prévu dans la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale) et que chaque région  doit élaborer pour réduire les déséquilibres au sein de son territoire.

Le SRADDET a d’ailleurs une portée normative, c’est-à-dire qu’une fois voté (sans doute fin 2019 après une enquête d’utilité publique), il doit être intégré par les collectivités locales dans leur plan d’urbanisme ou leur schéma de cohérence territoriale.

La mobilité et les transports font donc partie des chapitres essentiels de ce Schéma et ont donné lieu à de nombreux ateliers qui ont sélectionné treize thèmes principaux, parmi lesquels le développement de pôles d’échanges multimodaux, l’amélioration de l’accès aux sites touristiques ainsi qu’à la métropole bordelaise, l’apaisement des circulations, l’implantation de tiers-lieux à proximité des gares…  

Serpent de mer

Sachant, précise Renaud Lagrave, que la loi mobilité qui va être examinée par le Parlement, pourrait entraîner une correction, à la marge, du Schéma régional.  En revanche, elle ne remettra pas en cause la naissance du SMINA, le Syndicat mixte intermodal de Nouvelle-Aquitaine, un vieux serpent de mer qui va enfin toucher terre… Ce syndicat, dont la Région sera chef de file, associe 21 grandes agglomérations de la Nouvelle-Aquitaine, dont Bordeaux-Métropole. Et chaque agglomération continuera de définir sa propre politique de transports. 

Mais l’objectif du SMINA sera de coordonner les services de transports de toutes les collectivités adhérentes, de déployer un système d’information multimodal et de mettre en place une billetterie unique, qu’on monte dans un car, un TER ou le tramway bordelais. 

Après de longs débats, le SMINA devrait officiellement voir le jour le 10 juillet prochain à la préfecture de Région. Il sera doté d’un budget d’1,7 million d’euros dont la moitié sera fournie par la Nouvelle-Aquitaine.

Benoît Lasserre

Source : https://www.sudouest.fr/2018/06/04/nouvelle-aquitaine-le-syndicat-mixte-des-transports-en-piste-le-10-juillet-5114819-2780.php

Partager

Laisser un commentaire :