Centre-Val-de-Loire : des nouveautés sur le réseau de transport scolaire de la région

France Bleu France Bleu - il y a 2 mois

Un car du réseau de transport Rémi. © Radio France - Etienne Escuer

Pour la rentrée 2018, une nouvelle billettique est mise en place pour le réseau de transport scolaire de la région. 114.000 élèves sont transportés chaque jour vers leur établissement.

Une nouvelle billettique voit le jour dans cinq départements du Centre-Val-de-Loire (Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Indre, et Cher). Pour le Loiret, qui utilise déjà depuis la rentrée 2017 une billettique numérique, mais différente, il faudra certainement attendre 2021. 

Partout ailleurs, les élèves devront donc badger à l'entrée du car : la collecte des données va présenter des avantages, selon Philippe Medioni, directeur de développement d'UBI transport, la société qui a mis en place ce nouveau système. "Pour les parents, cela permettra de savoir en temps réel ce qui se passe sur le véhicule des enfants", explique-t-il. "Ils scanneront un code, et pourront savoir s'ils sont dans le car, et si ce dernier est en avance, en retard ou arrivé à destination." En cas de panne du car ou d'accident, les parents peuvent ainsi savoir immédiatement si leur enfant est à bord ou non. Dans le Loiret, le système actuel oblige lui les parents à prendre contact avec la région pour avoir les informations.

Optimiser le réseau

La nouvelle billettique permettra aussi à la région d'optimiser son réseau de transport, poursuit Philippe Medioni : "Si je me rends compte que sur le trimestre, j'ai 21 montées à bord, alors que l'on en attendait 48, c'est peut-être que la taille de mon véhicule n'est pas adaptée. Je peux me rendre compte aussi que sur tel point d'arrêt, il n'y a jamais personne qui monte, alors que le car fait un kilomètre supplémentaire pour y aller. Si on l'enlève, ça peut faire quelques centaines ou milliers d'euros d'économies par an."

Lorsque les élèves monteront dans le car, leur nom s'affichera également sur l'écran du conducteur. Cela a eu pour effet de réduire le nombre de perturbations dans les véhicules des collectivités où ce système est déjà utilisé.

Quel bilan depuis le passage à la gratuité ?

La gratuité aurait permis d'enregistrer une hausse du nombre d'usagers selon la région. 114.000 élèves sont transportés chaque jour vers leur établissement scolaire en Centre-Val-de-Loire, soit 6.000 de plus que l'année précédente. "Il y a un peu la question démographique, mais là où le prix des transports scolaires était cher, c'est là où l'on a eu une augmentation de la fréquentation", confie le vice-président de la région en charge des transports, Philippe Fournié. "Le Loiret, l'Eure-et-Loir, l'Indre-et-Loire... On a aussi reçu des courriers de gens qui nous remercient, parce qu'ils ont gagné 400 ou 500€ par an". Dans le détail, 24.000 élèves utilisent chaque jour le réseau de transport scolaire de la région dans le Loiret, 9.000 dans l'Indre, 16.500 dans le Cher, 24.000 en Indre-et-Loire, 20.000 en Eure-et-Loir et 19.000 dans Le Loir-et-Cher.

Les inscriptions pour la rentrée prochaine ont débuté

Depuis le 1er juin, vous pouvez inscrire vos enfants. Cette année, la procédure est simplifiée : fini le papier, tout se fait de façon dématérialisée, sur le site www.remi-centrevaldeloire.fr[1]. Le paiement peut lui aussi se faire sur Internet. Malgré la gratuité du transport, il y a toujours des frais de dossier à régler : 25€ pour un enfant, 50€ pour deux ou plus. Attention, il faut s'inscrire avant le 23 juillet. Au delà, il y a une majoration de 10€ par enfant (20€ pour deux enfants ou plus). Un numéro unique pour les questions administratives a été mis en place, ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h, il s'agit du 0 809 10 00 75.

Rythmes scolaires et 80km/h

La région doit faire face à quelques contraintes supplémentaires à la rentrée prochaine, avec notamment le retour à la semaine de quatre jours dans la plupart des communes. Il a donc fallu s'adapter : "Il faut faire de la dentelle, du cousu main sans exploser les enveloppes budgétaires, parce que c'est de l'argent public", confie le président de région François Bonneau. "La grande majorité des communes passe à quatre jours, mais certaines communes restent à cinq jours. A nous de faire en sorte, à chaque fois que c'est possible, de s'adapter à ces réalités."

Autre nouveauté, le passage de la limitation de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire. Dans l'ensemble, cela ne devrait pas changer grand chose, selon le vice-président en charge des transports, Philippe Fournié : "On est en train de retravailler les horaires, mais ce sera vraiment à la marge", explique-t-il. "Il y a très peu de moments où les cars scolaires étaient à 90km/h." Quelques trajets pourraient être rallongés d'une minute tout au plus.

Etienne Escuer

Source : https://www.francebleu.fr/infos/transports/centre-val-de-loire-des-nouveautes-sur-le-reseau-de-transport-scolaire-de-la-region-1528295182

Partager

Laisser un commentaire :